AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Oshitari Kenya
No Speed No life
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 27
Localisation : en trins de jouer de la batterie

MessageSujet: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Mer 13 Fév - 13:09

Le soleil brillait, les oiseaux chantaient et une auberge brûlait que dire de mieux? Mais comment ça une auberge brûlait?! Kenya soupira en regardant tout autour de lui, son village natale était peut être très jolie très mignon, situé en bas d'un grand château dirigeait par un mégalomane de première mais il n'y avait pas que des avantages, le commerce de dragon était courent anodin et tout les petits aventurier trop gâté par leurs parents richissimes avec dix mille pièces d'or en poche pouvaient en avoir un, autant dire que il y en avait pas mal dans le coin et de ce fait il était relativement courent qu'un bâtiment brûle mais quand même l'auberge, c'était le lieu de rendez vous des ivrognes et des aventurier assoiffaient d'alcool et de femme, un lieu sacré! Mais les gens du coin étaient préparaient et une organisation très pointue avait été mise en place. Lui n'en faisait jamais partit, pas souvent là il fallait bien le dire, toujours en quête d'aventure palpitante et surtout d'argent. Autant son cousin Yuushi avait eut de la chance d'être engageait comme conseiller du roi mégalomane, dieu seul sait ce qui serait advenu du royaume si sa n'avait pas était le cas, mais lui n'avait pas souhaité entrée dans la garde du palais, à quoi bon? Garder des portes et jeté les quelques paysans mécontent sa ne lui convenait pas, non il fallait de l'aventure, du défis du vraie du dur!

Il venait juste de passer à l'armurerie récupéré son épée enfin réparer, un dragon mécontent avait faillit le faire rôtir comme un poulet et heureusement qu'il magnait l'épée plutôt que l'arc car celui-ci n'aurait pas était d'une grande utilité, il fallait être polyvalent pour survivre certes, il savait magné un arc mais n'en n'avait pas, zut alors!! Qu'importe que l'auberge brûle lui n'y allait jamais de toute façon, pas dans celle-ci du moins. Un dernier au revoir à quelques personnes au passage et il s'en alla. Beaucoup de jeune fille lui dirent bonne chance, sachant qu'il ne reviendrait pas dans sa ville natale avant un bon moment.

Effectivement celà faisait maintenant cinq ans qu'il était partit, jeune et fou qu'il était, n'ayant pas remit les pieds sur place depuis tout ce temps, ses parents devaient lui en vouloir c'était certains, Yuushi ne cessait de lui dire de rentrée de temps en temps, un aventurier faisait ce qu'il voulait! Son père lui avait dit, quand tu auras vaincue un dragon tu pourras faire ce que tu veux, et bien ça avait été fait! Kenya pénétra dans une auberge et alla directement voir l'homme au bar, enlevant sa capuche.


"Oh un aventurier qui n'est pas d'ici!" Constata l'homme.
"Oui, je suis un mission, je cherche la forêt solitaire." Demanda Kenya en sortant une carte. "Vous êtes entourés de six forêt, j'aimerais ne pas perdre mon temps."
"C'est celle-ci la solitaire gamin. Mais il n'y a ni trésors ni joyaux là bas." Déclara l'homme un peu étonner.

Le châtain soupira comme un futur pendu, se relevant et rangeant sa carte, ses yeux vert se posèrent sur une peinture mural derrière l'homme, un dragon, ce n'était pas pourtant l'animal le plus rare de la planète et pourtant tout le monde était dingue de ces bestioles, ce n'était pas son délire à lui, il préferait de loin les Phoenix, espérant un jour pouvoir s'acheter un oeuf ou par pur hasard en trouvait un! Il partit donc de l'auberge en remettant sa capuche. et avant de fermé la porte regarda l'homme au comptoir qui le fixait curieusement.

"Je cherche une muse." Soupira le châtain.

Une muse, non mais une muse quoi! L'aventurier aux yeux bleue n'aimait pas spécialement ces créatures, très mignonnes certes mais stupides au possible, des espèces de mangoustes aux couleurs brillantes et chatoyantes, celle-ci était doré d'après son propriétaire, un artiste, un sculpteur connu de la région il fallait croire, en quête d'inspiration il c'était rendu dans la forêt solitaire et sa ravissante bestiole avait prit la poudre d'escampette comme une grande et après une journée et une nuit de recherche il abandonna et proposa la quête pour des aventurier ayant du temps à perdre, c'était son cas, ce n'était pas les grandes aventures qui poussaient comme des champignon roses en ce moment. Il en était réduit à chercher les animaux perdus maintenant, mais contre cent pièces d'or et cinq pierre précieuse c'était rentable!

Une fois dans la forêt qui était quand même à une journée de marche de l'auberge Kenya ne put s'empêchait de sourire, un sourire crispé, une forêt oui, mais c'était pas dit que dedans c'était un marécage dégueulasse, heureusement que son bas blanc avait déjà vécus et était devenue presque marron au niveau des cheville. Des lianes, des plantes carnivore et vénéneuses, des animaux gluants et puant, quelle bonheur! Sa ne l'étonnait pas que ce sculpteur n'ait pas trouver d'inspiration en ce lieu! Après une nuit de recherche à pisté la bête le châtain crus devenir dingue, un épais brouillard recouvrait le sol environs jusqu'a sa taille et l’atmosphère était lourde humide et pesante. Mais la bestiole était là, assise sur un rocher à regardé des lucioles passé devant elle, enfin il y était.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooyama Kintaro

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 15/11/2012
Localisation : Dort sur la branche d'un arbre

Feuille de personnage
Âge: 12 ans
Club : Shitenhouji

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Jeu 14 Fév - 12:49

Le ciel était bleu, une légère soufflait et des boules de feu tombaient du ciel. Relevant soudainement la tête, Kintaro releva la tête et soupira en voyant l’immense dragon noir qui volait au dessus de sa tête. Qu’est-ce que les dragons avaient contre lui. Vraiment, ils les aimaient ces gros lézards. Bien qu’il préférait les griffons. Mais en même temps, il n’était pas objectif vu qu’il en possédait un. D’ailleurs, il se demanda où sa compagne à quatre pattes était encore passé, tout en regardant autour de lui. Il reprit contact avec la réalité lorsqu’un jet de flamme passa tout près de ses cheveux. Il bondit s’éloignant des flammes et se disant que les gens devraient apprendre à dresser leur dragon. Quoique celui qui le prenait pour cible semblait être un dragon sauvage. Il était encore plus mal. Ne voulant pas finir en rôti pour lézard ailé géant, il se décida finalement à partir, évitant le feu qui sortait de la gueule du dragon. Il finit par récupérer son arc et se retournant, il visa la tête de la créature qui hurla de douleur lorsque la flèche toucha son œil. Le roux se remit à courir en se demandant si ces gentils bêtes n’avaient pas quelque chose contre ses cheveux. Ils avaient peut-être un problème avec le rouge. Qu’importe. Il garderait sa couleur de cheveux, surtout qu’elle était 100% naturelle. Et puis sa ajoutait du piment à sa vie d’aventurier. Où serait l’amusement si tout était simple et sans danger.

Alors qu’il courait, il fut rejoint par un animal mi aigle, mi lion, volant à ses cotés. Le jeune homme lui lança un regard noir.

« - Où est-ce que tu étais parti ? Tu as le don de disparaître quand il ne faut pas… »

Le griffon le regarda et poussa un cri comme s’il se moquait de lui. Vraiment, c’était dans des moments comme sa qu’il regrettait d’avoir sauvé cette boule de plume et de poil. En effet, il l’avait trouvé blessé alors qu’il était tout petit et l’avait donc soigné. Et depuis, Hanabi, comme il l’avait appelé faisait chemin à ses cotés. Ca lui faisait un peu de compagnie dans cette vie de solitaire qu’était la vie d’aventurier. Quelques heures plus tard, il arriva dans un village et rentra dans une maison.

« - Salut tout le monde ! S’exclama-t-il
- Mon choupinou est de retour ! s’écria sa mère. »

Kintaro soupira. Malgré ses 18 ans et le fait qu’il avait quitté le domaine familiale depuis 2 ans, sa mère continuait à lui donnait des surnoms débiles comme s’il avait quatre ans. C’était gênant. Sa mère rigola en voyant ses joues rougir de gêne. Voila pourquoi elle continuait à appeler son fils ainsi, rien que pour avoir le plaisir de le voir rougir. Il était vraiment adorable ainsi. Son père entra dans la salle en rigolant.

« - Chérie, laisse Kintaro tranquille.
- Oui, lâche moi et laisse moi tranquille.
- Vous n’êtes pas drôle
, fit la mère une moue boudeuse sur les lèvres, en relâchant son fils. Vraiment, il revient tellement peu de fois nous voir. Sa maman est toute triste.
- Maman, je viens vous voir plus souvent que la moyenne des aventuriers. Vraiment du devrait comprendre, toi qui en était une.
»

Oui, Kintaro avait choisi de devenir un aventurier parce que sa mère en avait été une. Mais aussi parce qu’il était incapable de tenir en place et que de voyager à travers le pays lui permettait de se défouler. Ce n’était pas vraiment l’argent qui l’intéressait, bien que c’était important également, mais c’était surtout l’aventure. Sa mère le regarda et pouffa.

« - Tu t’ai encore fait attaquer par un cracheur de feu.
- Sa va, hein…
grogna le roux.
- Yuki, tu n’oublie pas quelque chose ?
- Oh, si… Comme tu le sait, j’ai encore quelque contact et j’ai entendu parler d’une quête qui pourrait t’intéresser. Surtout qu’en ce moment, c’est dur à trouver
, dit la mère en lui tendant une feuille. »

Kintaro récupéra la feuille et lit ce qu’il était inscrit. Rechercher une muse ? Il y avait mieux comme quête. Mais bon, il était en manque alors il n’allait pas faire la fine bouche. Hochant la tête, il fit une bise à ses parents et repartit. Avant de partir, il passa par le magasin d’arme, son carquois commençant à se faire vide. Après avoir racheté des flèches, il prit la direction de la fôret solitaire.

Cinq forêt plus tard, quelque cheveux roussis, après s’être perdu une dizaine de fois, il fit un sourire victorieux, finalement arrivé à son but. Il commença à rentrer dans la foret lorsqu’il regarda Hanabi lui demandait pourquoi elle ne le suivait pas. Elle s’envola, se plaçant au-dessus de lui. Le roux compris alors qu’elle passerait par la voie des airs. Une fois à l’intérieur, il comprit pourquoi. Cette forêt était un enfer. Mais il s'amusait comme un fou a éviter les plantes carnivores, les différentes bestioles qui lui sautait dessus pensant qu'il ferait un bon repas et patauger dans l'immense marécage qu'était la forêt solitaire. Le brouillard commençant a se lever sur le sol, il grimpa aux arbres, observant le sol dans le but de trouver cette muse tant recherché. Un immense sourire apparut sur ses lèvres lorsqu'il la trouva. Sautant de son arbre, il atterrit près d'elle pour la capturer.


_________________


Dernière édition par Tooyama Kintaro le Jeu 14 Fév - 16:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshitari Kenya
No Speed No life
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 27
Localisation : en trins de jouer de la batterie

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Jeu 14 Fév - 13:16

Ensuite y'avait rien à dire, c'était jolie comme bestiole une muse, le poil était doux et brillant les yeux vif pleins d’espiègleries et d'amour pour tout ce qui brillait. Mais c'était aussi un animal diablement stupide, difficile à dresser vu qu'il ne comprenait rien à rien de la vie, tout ce qui bougeait c'était rigolo, tout ce qui brillait c'était rigolo, tout ce qui vivait c'était rigolo, non mais allo! On se réveil! Pour cette bête la vie n'était qu'un long fleuve tranquille, tranquille car ces animaux possédaient surtout une chance démesuré ce qui rattraper largement son manque d'instinct de survie. Cet animal semblait jeune, ce qui voulait dire vif, étant de la taille d'un chat, si il sautait du rocher avant que lui le grand aventurier ne l'ait attrapé il allait être dur de la retrouvait dans l’épais brouillard et elle fuirait vite en plus, il faudrait donc la pistait une fois encore et attendre qu'elle se pose quelque pars et recommencer. Heureusement pour lui Kenya était du genre discret quand il le voulait et la récompense oui il la voulait donc il allait se faire discret, il contourna donc l'animal en faisant le moins de bruit possible et de ce fait allait relativement lentement, le moindre bruit suspect ferait fuir l'animal doré.

Une fois à un mètre du rocher le châtain sourit, il touchait enfin au but, sa sacoche était prête à recevoir l'animal à la vitesse de l'éclair. Il allait pouvoir peut être acheté son oeuf de dragon avec l'argent de cette quête! Enfin! Mais quelque chose tomba du ciel et pas discrètement du tout et alors Kenya tenta en vint d'attraper l'animal en vol qui finalement arriva au sol et partit en courent dans le marécage, mais non non non!!! Impossible! Il allait donc devoir tout recommencer! Cette forêt était l'une des plus grande et étendus du pays il avait déjà eut de la chance d'avoir trouvait la muse en si peu de temps, tout ça pour qu'un idiot finit fasse son bourrin et la fasse fuir, non mais sérieusement la bonne blague! Lui qui pensait être le seul sur cette quête
.

"Non mais sa va pas non!?" Cria Kenya en retournant vivement.

Les yeux bleue du châtain se posèrent sur la personne qui venait de lui faire fuir l'objet de sa quête, son regard ne se voulait pas amical et gentil du tout. Surtout que cet aventurier semblait totalement dans un autre monde, comment pouvait il avoir le regard pétillant et le sourire aux lèvres alors qu'il se trouvait dans une forêt marécageuse et puante!? Non mais allo!Il allait le tuer, l'étripé, le torturé, mais avant il fallait le sermonné, l'engueuler jusqu'a que ces oreilles en saigne, il s'approcha donc du garçon et l'attrapa par le col avec un regard profondément mauvais, que foutait un amateur sr cette quête, quand on ne sait pas traquer une muse on le fait pas, ce n'était pas quelque chose qui devait s'apprendre sur le tas ou sur le moment sous peine d'y passait des heures et des heures. Kenya lui savait faire, dans son village le chanteur d'histoire du village en avait une et il s'amusait avec son cousin Yuushi à l'attraper dès qu'elle s'enfuyait de son logement.

"Tu viens de tout faire foiré! Si tu sais pas traqué une muse tu refuse la quête!" Grogna Kenya en lâchant le plus jeune. "La forêt est la plus grande du pays, c'était un coup de bol de la trouvait si vite. Rentre chez toi t'as rien à faire là!"

Sur cette phrase l'aventurier aux yeux bleu alla prés d'un buisson ou il avait laissé ses affaires trop encombrante et surtout qui aurait fait trop de bruit pendant sa marche furtive vers l'animal fantastique. Il raccrocha son épée et se remit son sac sur une épaule, devoir tout recommençait sa faisait chier vraiment, tout ça à cause d'un gosse incompétent qui se lancer dans une aventure sans savoir comment s'y prendre pour la terminait au plus vite. Lui en tout cas en avait encore pour quelques heure au mieux et quelques jours au pires. Il soupira et regarda vers ou l'animal était partit, que des flaques de boue, il le savait c'était là d'ou il venait, les traces n'allaient pas restés longtemps et.... La pluie commençait à tomber, non mais la poisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooyama Kintaro

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 15/11/2012
Localisation : Dort sur la branche d'un arbre

Feuille de personnage
Âge: 12 ans
Club : Shitenhouji

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Jeu 14 Fév - 19:00

Kintaro regarda la muse s’en aller. Bon, il l’avait raté. En même temps, il savait que cela allait arriver vu la rapidité de ces bêtes-là. Rien dans le cerveau, tout dans les pattes. Il rigola légèrement. La chasse promettait d’être intéressante. Regardant l’autre individu, il commença à le détailler. Son rire repartit lorsque le châtain commença à lui crier. Le pauvre homme semblait sur les nerfs. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi. Lui s’amusait réellement.

« - Vraiment, faut pas s’énerver. Tu va faire une crise cardiaque avant l’âge si tu continues… dit-il amusé. »

Lorsque l’homme, qui ne devait pas être plus âgé que lui, le prit par le devant de son haut, le roux garda son sourire même s’il savait que ça agacait les gens de le voir avec son grand sourire débile sur les lèvres alors qu’ils l’engueulaient. C’était tellement drôle de les voir s’énerver tout seul. Soutenant son regard, il l’écouta parler son rien dire. Une fois les pieds reposés parterre, il remit son haut rouge en place.

Il croisa ensuite ses bras sur son torse regardant le châtain grogner sur lui, le suivant lorsqu’il recupéra ses affaires. A vrai dire, il était curieux. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas rencontré d’aventurier de son âge.


« - Je sais le faire, mais ce n’est pas drôle s’il n’y a pas un minimum de difficultés. Je ne suis plus à un jour près. Et puis cette forêt n’est-elle pas géniale ! Rien de mieux pour s’améliorer. Et ce n’est pas parce que tu es plus âgé que tu peux me prendre de haut. Qu’est-ce qui te dérange de continuer cette quête un peu plus longtemps ? Le principal but des gens comme nous n’est-il pas l’aventure ? Tu es comme les autres. Seul l’argent t’intéresse. Oui, c’est important. Mais ce n’est pas l’essentiel. Et avant que tu le pense, non, je ne suis pas né dans une famille de riche. L’argent ne m’est jamais tombé dessus. Je vais te montrer que j’ai autant de raison que toi d’être ici. Je vais attraper cette muse avant toi. »

Kintaro regarda une dernière fois le châtain. Sa mère avait raison les valeurs des aventuriers se perdaient. En tout cas, il n’allait pas laisser cette rencontre lui gâché sa joie. Regardant le ciel et l’eau qui commençait à tomber des nuages noirs qui le couvrait, il se dit qu’Hanabi ne devrait pas tarder à atterrir. Une tempête se préparait, elle préférait se salir les pattes plutôt que de finir en griffon grillé. Un bruissement d’ailes se fit attendre et il vit sa compagne se poser à ses cotés, les plumes ébouriffées. Vu l’épaisseur de la forêt, elle avait du avoir du mal à arriver jusqu’ici.

« - T’avais qu’à pas faire ta maligne en préférant passer par les airs pour ne pas salir ton magnifique plumage. Surtout que nous allons un certain temps ici. Faut savoir réfléchir parfois… A la la, je vous jure, se moqua-t-il gentiment. »

La griffone poussa un cri et essaya de lui donner un coup de serre. Le roux aux yeux noisettes l’évita en bondissant.

« - Allons y, nous avons une muse à récupérer, finit-il par dire après s’être arrêté de rire. »

Il s’enfonca dans la forêt suivant le chemin qu’avait emprunté la créature dorée. Il avait un défi a gagné et il ne comptait en aucun le perdre, voulant montrer à l’autre qu’il était parfaitement capable de l’attraper. On ne mettait les compétences de Kintaro, le fauve rouge en doute. Il était peut-être jeune mais il avait appris près d’une des meilleures. Et il ne disait pas ça uniquement parce qu’il s’agissait de sa mère.

Les yeux à l’affut, désormais totalement sérieux, il se mit à la recherche de la créature perdue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshitari Kenya
No Speed No life
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 27
Localisation : en trins de jouer de la batterie

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Jeu 14 Fév - 20:07

Faut pas s'énervé que lui avait dit le plus jeune, non mais comment il pouvait dire ça?! Il semblait incroyablement positif comme gamin en fait, tout le monde il est beau tout le monde il est gentil, il n'y avait que des magnifiques petits papillons dehors et il pleuvait des paillettes! Envie de meurtre bonjour! Bien sur que Kenya s'énervait, il venait de loin, très loin même et avait cette mission pour passait le temps certes, mais il voulait l'expédiait pour vite en avoir une autre, une vraie mission avec de l'action de l'aventure! Donc il en avait rien à foutre que sa le fasse paraître plus vieux ou qu'il fasse une crise cardiaque! Il voulait cette putin de muse à la con point barre! Il était claquait et ne comptait pas campé sur place, sa faisait certes pas très aventurier mais sa faisait quelques jours qu'il n'avait pas dormit et surtout qu'il avait mal partout, son élément associé à son âme soit disant était le vent, pas l'eau ni la terre et donc ce lieu n'était pas adapté à lui. Mais bon qu'importe ce détail pleins de superstition de sa maman.

La tirade du plus jeune aux cheveux rouge le faisait bien rire. S'amélioré dans une forêt ou il n'y avait aucune difficulté à part ne pas se noyait dans des marre de boue ou se faire avoir dans des sables mouvent. Il n'y avait ni monstre, ni dragon ni même bandit ici et ce n'était pas chassait une muse qui allait lui donnait une sensation d'adrénaline intense. Et ou était le rapport avec l'argent bon sang de bonsoir!!!??? Non mais il sortait d'ou lui alors? Oui surement du monde des licornes rose et magique qui chié des arc-en-ciel. Et puis il ne voulait pas faire de compétition juste lui apprendre la vie, mais bon si l'autre le prenait comme ça et bien sa serait comme ça.


"Comme tu veux gamin." Lança Kenya en remettant sa capuche.

Sur cette dernière phrase le plus âgée allait partir et vit la créature arrivé, magnifique griffon quoi que teigneux il fallait croire, qu'importe sa ne le regardait pas. En plus bonjour la discrétion avec un animal pareil, un phénix c'était plus petite et plus classe et de loin, enfin chacun ces goûts! Il partit donc dans la forêt en direction de là ou était partit la muse, enfin à peut près, aucune certitude qu'elle soit allé dans cette direction, après tout il ne pouvait se fier qu'au bruit et non à ce qu'il avait vu, la bestiole c'était barré dans le brouillard qui était au sol. Ce garçon était vraiment bizarre vraiment, lui ne voulait pas faire de compétition, si l'autre lui avait demandé ou c'était excusé il lui aurait laissé cette quête pourrie, mais maintenant c'était son honneur qui était en jeu, tout ça car l'autre était pas capable de reconnaître son erreur quoi! Non mais les gosses de nos jours! Bon il ne semblait pas non plus avoir quinze ans, mais pas vingt non plus, ensuite ce n'était qu'une question de point de vue, si il faut il en avait vingt cinq et était juste totalement débile comme aventurier voila tout!

Finalement il avait du dormir sur place. Bon dans un arbre mais sur place et Kenya n'en n'était pas spécialement content autant le dire mais la nuit lui avait portait conseil et c'était le cas de le dire. Il ne pouvait pas voir l'animal et la pluie avait effacer les traces, mais par contre ayant était assez prés de l'animal pour sentir son odeur unique il pouvait s'en servir, chose bonne à savoir quand on chassait une muse, chacune de ces bestiole dégageait un parfum unique en fonction de sa couleur et de son âge, impossible donc qu'il soit induit en erreur par une autre odeur. Pour retrouver cette odeur rien de mieux que le vent son élément favoris. Il n'était pas élémentaliste mais connaissait sort pour faire plané une brise, il n'aurait qu'a se concentré pour sentir la bonne odeur et la suivre. Le châtain sortit donc un parchemin vierge et traça avec un fusain un cercle qu'il ne connaissait que trop bien, il planta son épée en pleins milieu et une brise sortit de la feuille et partit dans la forêt.

Au bout de trois minutes à peine l'odeur de la muse lui vint dans les narines, parfait. Il ne savait pas ou était ce gamin et qu'importe d'ailleurs. Kenya courrut donc dans la forêt en suivant l'odeur de cette sale bête de merde qu'était cette muse. Il pouvait se permettre de courir car il sentait que l'animal n'était pas assez proche pour qu'il puisse l'entendre. Quand il fut proche le châtain se stoppa et marcha plus lentement, évidement il se mit en planque le temps que la bestiole se pose enfin plutôt qu'elle ne sautille partout, le brouillard était encore très épais, si elle sautait au sol il serait bon pour tout recommencer. De l'autre cotés il vit le garçon aux cheveux rouge qui arrivait comme une bombe, o non pas encore. L'aventurier en vert se précipita le plus rapidement et discrètement possible et attrapa le plus jeune par le derrière de sa tenue et lui plaqua la main sur la bouche.


"Bon sang moins de bruit, si tu la veux tans je te la laisse mais débarque pas comme une bombe ou elle va encore se barré." Chuchota le plus âgée dans l'oreille du plus jeune.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooyama Kintaro

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 15/11/2012
Localisation : Dort sur la branche d'un arbre

Feuille de personnage
Âge: 12 ans
Club : Shitenhouji

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Ven 15 Fév - 15:04

Kintaro cherchant la muse grogna légèrement, relevant la tête pour humer l’air. En temps normal, il aurait facilement suivit la trace de la créature qu’il poursuivait grâce à son odeur. Mais la pluie qui tombait l’effaçait et le problème de la forêt était que peu de vent passait à travers l’épaisse végétation pour amener l’odeur de la muse jusqu’à lui. Dans des cas comme ça, son odorat était totalement inutile. Il allait devoir le faire à l’ancienne, c’est-à-dire en fouillant l’immense forêt... Heureusement que son familier était avec lui, cela irait beaucoup plus rapidement.

Le griffon et son maître se regardèrent et se séparèrent ensuite prenant des directions différentes. Ce n’était pas la première mission de recherche qu’ils devaient faire, après tout, il acceptait tous les genres de quêtes. Habitué à travailler ensemble, les deux savaient quoi faire. Il chercha jusqu’à la tombée de la nuit et n’ayant pas de nouvelle d’Hanabi, ce qui ne l’inquiétait absolument pas, il décida de s’installer pour dormir. Grimpant dans un arbre, il s’installa confortablement et après avoir mangé un peu de sa réserve de nourriture qui commençait à se faire vide, il ferma les yeux, les mains derrière la tête.

La lumière du soleil qui lui tombait sur le visage le réveilla. Le roux s’étira en souriant et il se leva sur sa branche pour regarder autour de lui. Quelques rayons du soleil perçaient à travers les branchages des arbres, éclairant le sol trempé de rond de lumière. Sautant de sa branche, il se réceptionna au sol et partit après s’être relevé. Alors qu’il marchait, il se dit qu’il devrait peut-être utilisé la particularité que lui avait appris sa mère.

Le roux se souvenait encore de la conversation qu’il avait eu avec sa mère. Alors qu’ils venaient de finir un énième combat, Yuki souhaitant qu’il sache se battre « car c’était toujours utile » comme elle disait, elle s’était assis et ils avaient commencé a discuter. La rousse avait en effet appris que son fils souhaitait suivre la voie d’aventurier et elle souhaitait lui apprendre quelque chose. Elle lui avait expliqué que chaque humain pouvait être associé à un animal. Les membres de sa famille, qui étaient des aventuriers depuis des générations, avaient trouvé un moyen de faire ressortir cette part animal d’eux. Non pas qu’ils se transformaient en animal mais il pouvait acquérir quelques caractéristiques de l’animal à qui ils étaient associé. Amélioration des sens, capacité à maîtriser sommairement les éléments… Il avait découvert que son animal était un félin. Lequel il n’en savait rien et il s’en fichait mais grâce à ça, le roux pouvait améliorer son odorat, son ouïe et sa vue. Le point négatif était que s’il voyait mieux c’était en noir et blanc. Mais bon on pouvait pas tout avoir. L’autre était qu’il avait tendance à emprunté le comportement de son animal et grognait, montrait les dents et autre. C’était pour cela qu’il avait hérité du surnom de fauve. A cause de cette habitude.

Reprenant contact avec la réalité, il se décida finalement à l’utiliser, comme sa il pourrait mieux entendre le griffon l’appeler si elle apercevait la bestiole recherchée. Il rouvrit les yeux et sourit en voyant qui pouvait voir des détails qu’il ne voyait pas avant. Après quelques heures de recherches, un cri de Hanabi lui fit lever la tête et un immense sourire apparut sur ses lèvres. Elle l’avait trouvé. Le roux ne savait pas où était l’autre mais il comptait bien attraper la muse avant lui.

Courant en direction de l’appel de sa compagne de voyage, il finit par apercevoir la muse tranquillement assise. Alors que Kintaro se précipitait vers elle, il écarquilla légèrement les yeux en sentant quelqu’un l’attraper et lui murmurer à l’oreille. Réagissant instinctivement, il mordit la main qui se trouvait devant sa bouche et bondit un peu plus loin, regardant celui qui l’avait attaqué, les genoux fléchis, en position d’attaque, un grondement sortant de sa gorge, les lèvres retroussées. Le roux se redressa en soupirant se rendant compte qu’il s’agissait du châtain.


« - Sa va pas de sauter sur les gens comme sa, chuchota-t-il en grognant. »

Tournant ensuite son regard vers la muse, Kintaro sourit en voyant Hanabi de l’autre coté qui s’avançait doucement en rampant. Elle bondit, faisant détaler la muse dans leur direction. Le roux utilisant ces réflexes en parti acquient par sa « transformation » attrapa la créature au vol. La tenant pas la peau du cou, il sortit un harnais qu’il avait exprès acheté pour l’attacher et le lui passa. Il refusait de l’enfermer dans un sac, la pauvre bête… Il défit sa transformation et se frotta légèrement les yeux avec sa main libre puis il amena la créature dorée devant son visage en souriant.

« - Je t’ai finalement attrapé ! s’exclama le fauve. »

Se retournant vers l’autre aventurier alors que l’être mi-aigle mi-lion s’asseyait à ses cotés, il prit un air désolé.

« - Désolé pour ta main. L’instinct, s’excusa le roux. Tiens, si tu veux je te donne la muse pour me faire pardonner. Au fait, je me suis pas encore présenté… Ma mère m’aurait engueulé si elle avait été là… Je suis Tooyama Kintaro, 18 ans, continua-t-il tout sourire. »

N’étant pas vraiment rancunier, il avait déjà oublié l’incident de la veille. Surtout que le fait que le châtain lui ai dit qu’il lui laisserait la muse si vraiment il la voulait, montrait qu’il s’était peut-être trompé sur le compte de l’autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshitari Kenya
No Speed No life
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 27
Localisation : en trins de jouer de la batterie

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Ven 15 Fév - 16:54

L'aventurier aux yeux bleu se sentait presque fière d'avoir attrapé le garçon en pleine course, il allait encore tout faire foiré avec son comportement trop vif bon sang de bonsoir, mais il était vif, rien à dire là dessus. Avec la fougue qu'il y mettait il devait vraiment la vouloir cette foutue muse, tout ça pour se prouvait qu'il était un grand aventurier surement. Après la tirade qu'il lui avait fait la veille il n'y avait pas d'autre choix possible, il la voulait la muse ok qu'il la prenne mais qu'il arrêt de faire n'importe quoi! Non Kenya n'en n'avait pas qu'après l'argent il voulait aussi de l'aventure de la vraie mais en ce moment il n'y avait rien d'autre que de la traque d'animaux magique perdu et puis quand la muse serait retrouver il pourrait prendre une autre quête en espérant que se soit une vraie quête de héros. Par contre ce gosse était bien plus vif qu'il ne l'aurait crus, c'était assez impressionnant, avec quoi il se nourrissait bon sang? Un sors magique pour décuplé sa vivacité? Non pas possible sa se sentirait dans l'air, c'était quelque chose de plus naturel que ça mais quoi? Il faudrait qu'il se renseigne auprès de Yuushi qui lisait tellement de livres sur ce sujet.

Une vive douleur se fit sentir sur sa main et Kenya lâcha immédiatement sa prise immédiatement, non mais allait pas de le mordre?! Non mais c'était quoi son problème à ce foutue mioche!? Il agissait comme une bête sauvage, il fallait qu'il se calme dans sa tête! Il se teint la main qui saignait et laissa le gosse se chargeait de la muse, forcément en étant en duo avec un familier c'était plus facile que de le faire tout seul, sa stratégie de fonçait dans le tas était justifier car le griffon allait du coup prendre la muse en tenaille, qu'importe bonne stratégie pour une fois, sa rattrapait la catastrophique de la veille qui avait fait foiré sa traque à lui. Il observa la muse qui se faisait attaché, il avait tout prévu le sale gosse. L'instinct? Voila donc ce que c'était, lui n'avait jamais tenté de réveillait le sien, sa ne l'intéressait pas de redevenir aussi primitif et animal, ensuite chacun son choix.


"J'en veux pas, sa sert à rien que je la prenne tu l'as attrapé après tout." Souffla Kenya.

Le châtain s'assit sur le rocher ou c'était calé la muse et déchira le papier avec son cercle pour attisé le vent vers lui et chercha dans son sac un bout de tissus pour sa main, non mais vraiment ce gosse était un grand malade, le mordre jusqu'au sang. Non mais c'était quoi son problème, croyait il que tout était oublier pour la veille? Il était rancunier et colérique et Yuushi ne cessait de le lui rappelé mais là il avait raison! Ce gosse de dix huit ans continuait de le regardé souriant comme si de rien n'était, non mais sérieusement la bonne blague. Mais il fallait qu'il se calme, un peu de calme avant de tuer quelqu'un sans raison valable aux yeux de la lois du pays.

"Oshitari Kenya, vingt ans." Râla le plus âgé. "T'es un gros malade tu le sais ça?"

Le plus âgé fit bien attention en bandant sa main, il ne fallait pas que sa s'infecte car sinon il était bon pour repartir dans son village natale, personne d'autre que sa famille ne le touchait quand il était malade point barre. Quoi que heureusement qu'il savait bien se guérir tout seul en général, il fallait qu'il sorte au plus vite de cette forêt afin de ne pas prendre de risque, car avec l'humidité et toutes les saloperies qui traînaient dans l'air, c'était déjà un miracle qu'il ne soit pas tombait malade. Une fois son bandage de fortune fini Kenya soupira, il fallait vraiment qu'il se calme car là il n'arriverait à rien et encore moins à rebroussé chemin, cette foutue muse l'avait fait courir dans tout les sens, tout ça pour ne même pas l'attraper. Adieu la récompense et son oeuf de phénix il pouvait se le mettre bien profond pour cette fois là quoi que encore fallait il trouvait quelqu'un qui en vende et le vendeur habituel n'était pas dans la région et d'après les rumeurs ne comptait pas revenir, sa va l'espoir fait vivre non? Il était plus facile d'avoir dix dragon que un phénix après tout. Il sortit de son sac un peu de nourriture pour la muse et l'envoya à Kin-chan.

"Vu qu'elle ne brille presque plus c'est quelle doit avoir faim, si tu la ramène dans cet état son maître va pas te payé." Soupira le châtain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooyama Kintaro

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 15/11/2012
Localisation : Dort sur la branche d'un arbre

Feuille de personnage
Âge: 12 ans
Club : Shitenhouji

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Sam 16 Fév - 19:48

Ouep, il s’était définitivement trompé. Si le châtain avait été réellement intéressé par l’argent, il aurait accepté sa proposition sans hésitation. Bon si pour lui, l’évenement d’hier était du passé, il semblerait que le plus âgé soit resté dessus au vu du regard noir qu’il lui lança. En même temps, le roux l’avait un peu cherché. Ça lui servira de leçon, tiens.

Le plus jeune allait ouvrir la bouche pour parler quand le châtain prit la parole en râlant et se présenta. Alors l’autre homme avait deux ans de plus que lui. Il le pensait légèrement plus vieux… Croisant les bras, le roux prit un air vexé à la phrase suivante.


« - C’est de ta faute… T’as qu’à pas sauté sur les gens comme ça. Et encore, t’as de la chance qu’Hanabi était pas là. Elle aurait cru que tu m’attaquais et elle serait venue me défendre. Je ne doute pas que tu sois doué, mais face à un griffon, le temps que tu sortes ton arme, t’es déjà sacrément amoché…Et puis j’étais en train d’utiliser la particularité de ma famille qui fait ressortir nos traits animaux, alors j’ai réagi comme l’animal qui me représente… »

L’observant se bander la bande, il grimaça. Cela devait lui faire mal… Il n’y avait pas été de main morte… Ou plutôt de dent… Après coup, il se sentait coupable, surtout que vu le lieu où il se trouvait le châtain aurait de la chance, si sa blessure n’empirait pas. Il accumulait les erreurs depuis hier. Il s’assit en tailleur en face du plus vieux, tenant la muse, qui se trouvait entre ses jambes, d’une main. Hanabi vint s’allonger à ses cotés, posant sa tête sur sa cuisse et il caressa doucement les plumes de sa main libre.


Voyant le châtain lui lançait de la nourriture, il l’attrapa au vol, le regard interrogatif. Après tout ce qu’il lui avait fait subir, il ne voyait pas l’autre aventurier lui offrir de quoi manger. A la phrase de Kenya, il baissa les yeux et remarqua qu’effectivement les couleurs chatoyantes de la muse avaient disparu. Le roux amena un morceau en face du museau de la crétaure qui l’attrapa l’avalant tout rond le faisant rigoler. Il continua ainsi à lui donner de la nourriture jusqu’à ce qu’elle est retrouvé sa couleur originelle.

« - Dis donc, tu avais faim toi… rigola-t-il en caressant la tête. Et moi aussi à vrai dire… continua le roux après que son ventre ai grogné. »

Il soupira. Au vu du peu de nourriture qu’il lui restait, il allait se passer de manger à ce repas. En temps normal, il aurait été faire des recherches pour trouver des aliments comestibles mais avec la muse, c’était devenu impossible. Le jeune aventurier tourna son regard vers le châtain.

« - Excuse moi pour hier. Ma mère m’a souvent dit que je devrai réfléchir avant de parler mais bon. C’est juste que ça m’a un peu énervé que tu dises que je n’avais rien à faire ici. Je n’aime pas vraiment qu’on me prenne de haut. Les autres ne me prennent souvent pas au sérieux à cause de mon âge, alors que j’ai vraiment travaillé pour devenir ce que je suis aujourd’hui… Alors quand je t’ai entendu, j’ai réagi au quart de tour et t’ai jugé sans te connaître. Tu n’es plutôt sympa en fait. Merci pour la nourriture même si elle ne m’était pas destiné. Et encore désolé pour ta main… »

Oui, c’était décidé. Il allait récupérer la récompense et la redonner à Kenya. Pour dédommager ce qu’il avait fait. Surtout qu’il aurait presque pu l’avoir s’il n’avait pas débarqué comme un fou. Il était désormais curieux d’en apprendre un peu plus sur l’autre.

« - Tu avais besoin de cet argent pour quelque chose ? Et cela fait longtemps que tu voyages ? Tu viens de quelle région ? C’est pas trop dur d’être tout seul ? Parce que moi, j’ai Hanabi donc je ne suis jamais vraiment seul… Ca ne te plairait pas d’avoir un familier ? Oh et si tu veux, pour me faire pardonner de t’avoir fait courir dans tous les sens dans cette forêt, je peux te faire sortir de là ! s’exclama le jeune homme »

Une fois parti, Kintaro était un vrai moulin à paroles. Mais cela faisait toujours plaisir de rencontré quelqu’un qui faisait la même chose que soi et qui avait donc la même passion pour l’aventure.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshitari Kenya
No Speed No life
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 27
Localisation : en trins de jouer de la batterie

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Sam 16 Fév - 20:29

De sa faute? Ce garçon ne tenait décidément pas à la vie ou voulait se suicidé sans en avoir l'air et mourir au combat comme un aventurier! N'importe quoi! Il aurait était amoché surement par ce griffon mais il n'avait pas besoin de son épée pour combattre vu que son sors d'air était activé à ce moment là mais qu'importe, il n'avait pas à se justifier et donc pesta légèrement en rongeant son freins, comme si il pouvait savoir que ce gosse utilisait une capacité héréditaire, c'était vachement écrit sur son front tiens ou avec un gros panneaux avec un gros attention dessus. Il ne fallait pas être idiot non plus, oui il avait eut tord de le stopper en pleins élan mais c'était dans le feu de l'action pour ne pas à avoir encore à cherché cette foutue muse partout, il était en tord certes mais l'autre aussi donc il ne s'excuserait pas pour tout l'or du monde! Mais en tout cas ce gosse n'était pas non plus un aventurier de seconde zone car rare étaient ceux qui avaient la chance d'avoir une capacité familiale unique, comme sa famille à lui avec le vent c'était rare et d'autant plus précieux de ce fait, tout ce qui est rare est précieux le seigneur de son village ne cessait de le dire.

Oshitari soupira en regardant la muse se nourrir, Kintaro avait donc prévu de quoi l'attaché mais pas de quoi la nourrir? C'était un peu du travail à moitié fait dis donc, mais qu'importe, lui même n'avait qu'un sac pour mettre la bestiole à l'intérieur donc on pouvait dire qu'il n'était pas équiper à cent % non plus mais sa il ne l’avouerait jamais surement. Le garçon aussi semblait avoir faim mais n'avait pas perdu l'usage de la parole pour autant, tans de question du calme, ils n'avaient pas élevé les dragons ensemble! La solitude le rendait peut être un peu aigrit, Yuushi avait il raison? Un peu se sociabilité ne lui ferait surement pas de mal et puis l'autre ne semblait pas méchant pour une pièce d'or mais qu'est-ce qu'il pouvait parlé, racontait il sa vie à tout les gens qu'il jugeait sympas? Ce n'était pas très prudent d'agir ainsi, il devenait parano ma parole!


"Je viens du village d'Osa, en bas de la montagne des dragon. L'argent j'en avais simplement besoin je sais pas moi pour me nourrir, me loger des trucs comme ça." Répondit tout d'abord Kenya.

Osa lui manquait pas mal, depuis petit il avait vécu très entouré que se soit par le petit King du village pour ne pas dire ville que par son cousin adoré, jamais tout seul et toujours en vadrouille, chouchouté par ses parents, aimé par ses voisins. Il n'avait pas voulu devenir mage soigneur comme son père ni dragonnier comme la plupart des jeunes du village. Donc depuis son voyage oui il était très seul et ne s'en portait pas plus mal pour autant, parfois c'était dur mais bon il fallait bien qu'il grandisse un peu, il n'aurait pas toujours des gens pour le prendre par la main quand sa n'allait pas. Mais le rouge avait posait plusieurs questions et il fallait donc y répondre, par politesse et puis ce gamin attisé sa curiosité au fond.

"Je voudrais un phénix mais ces animaux ne sont pas sur notre continent et le seul vendeur demande un prix faramineux pour un oeuf , j'avais besoin de la récompense pour l'ajouté a mes économies. La solitude on s'y fais tu sais, sa fait grandir." Ajouta le châtain.

De ses yeux bleu il regarda la muse qui le regardait elle aussi avec un air joueur, au fond c'était mignon une muse, mais chiant à dressé et doté d'aucune puissance destructrice, a part donnait de l'inspiration et poussé les limites de l'imaginations chez son maître elle ne faisait pas grand chose et surtout une muse choisissait son maître et qu'il l'adopte ou non le suivrait jusqu'au bout du monde, sauf quand elle fuguait pour partir s'amusé.. Il sortit de son sac trois sandwish qu'il avait acheté chez un commerçant avant d'arrivé près de la forêt et en envoya donc un à Kintaro, un à son griffon et l'autre était pour lui, ce gamin c'était donnait du mal quand même et puis il avait eut la muse avant lui. Autant le récompensé pour ses efforts.

"Les muse ont peur de l'altitude, elle risque de faire une attaque si tu t'envole avec, je sortirais a pied, mange ça." Expliqua le châtain. "Et toi? Pourquoi aventurier, pourquoi ce griffon?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooyama Kintaro

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 15/11/2012
Localisation : Dort sur la branche d'un arbre

Feuille de personnage
Âge: 12 ans
Club : Shitenhouji

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Sam 16 Fév - 21:51

Froncant les sourcils, il réfléchit à où se trouvait le village indiqué par l’autre garçon. Un sourire éclaira son visage lorsqu’il le localisa mentalement.

« - Je vois. JE crois que je n’aurais pas vivre vers cette montagne. Pour une raison que j’ignore, les dragons m’adorent. Mais pas vraiment dans le bon sens du terme. Ils doivent me prendre pour un casse-croûte… A chaque fois que j’en croise un, qu’il soit dressé ou sauvage, il faut qu’ils m’attaquent. J’ai vraiment pas de chance avec eux. Pourtant je les aime bien… Enfin… Moi, je viens de Saka, près du lac Miroir et de la forêt aux Centaures. Pour ce qui est de l’argent, je trouve la plupart de ce que j’ai besoin dans la nature. Que ce soit la nourriture ou même des endroits où dormir. Les seuls moments où je cherche une chambre pour dormir, c’est lorsqu’il pleut… J’aime vivre dehors… Expliqua le roux.»

Depuis qu’il était petit, il avait pris l’habitude de passer son temps à l’extérieur, gambadant dans les champs, grimpant aux arbres et nageant dans le lac. Kintaro aimait la Nature. Quel qu’elle soit… A vrai dire quand il vivait encore chez lui, il partait tôt le matin et ne rentrait que tard le soir. Avec sa mère, ils leur étaient déjà arrivé de décidé soudainement de partir pour aller dormir à la belle étoile. C’est ainsi qu’il avait appris à se débrouiller pour que, si jamais l’argent venait à manquer, il ne meurt pas de faim. Il avait appris à survivre au milieu de cette nature si belle mais si sauvage et parfois dangereuse. Ses débuts en temps qu’aventurier avait été assez compliqué parce que sa mère avait refusé qu’il prenne l’argent familial et de toute façon, il l’aurait refusé. Alors il s’était habitué à vivre de pas grand-chose. Voir même, maintenant il se sentait oppressé dans une pièce fermée, tellement il était habitué à être libre, a voir le ciel.

Le roux retourna son attention vers le châtain lorsque celui-ci expliqua qu’il aurait aimé avoir un phénix Et bien, il ne choisissait pas la simplicité. Il savait que ces animaux ne vivait pas ici... Mais, il pouvait comprendre pourquoi Kenya voulait cet animal.


« - Ils sont magnifiques… J’ai eu la chance d’en voir un, une fois, il y a longtemps. Parce que mon père est mage vétérinaire. Et un de ces patients avait été un phénix. J’ai beau l’avoir vu quand j’étais tout petit, je crois que je m’en souviendrai toujours… , déclara le plus jeune. Surtout que l’aurais eu si je n’étais pas arrivé à ce moment. Sinon… Je pense qu’on a tous besoin de quelqu’un… D’avoir un lien que ce soit avec un personne humaine ou avec un animal. C’est l’une des seules choses que je n’aurai pas supporté… Heureusement, Hana’ est là… dit-il en caressant sa griffonne avec un sourire doux aux lèvres.

Vraiment, le roux aimait son familier. Il ne savait pas ce qu’il serait devenu sans elle. Il sursauta légérement en voyant le sandwich lui arriver dessus et il l’attrapa au vol. Tout comme le griffon qui releva la tête. Elle prit la nourriture entre ses pattes et commença à manger la nourriture que lui avait offert le châtain.


« - Merci beaucoup… dit le plus jeune avec un immense sourire. Je t’accompagnerai. Marcher ne me dérange pas… Hanabi nous rejoindra à la lisière… expliqua le roux. Hein ma belle… Je vais déjà répondre pour ce griffon. En fait je l’ai trouvé, presque mourante alors qu’elle n’était qu’un bébé et je l’ai ramené à mon père. Hanabi est resté pas mal de temps à la maison pour guérir et c’est moi qui me suis occupé de la nourrir, la laver… Et une fois guérie, alors que nous nous attendions à ce qu’elle reparte, elle est restée avec nous. Nous avons fait les quatre cents coups ensemble quand nous étions jeunes et sa nous a liés. Alors quand je suis parti, elle m’a suivie… Sinon pourquoi aventurier… Tout d’abord parce que c’est de famille. Du coté de ma mère, être aventurier remonte à des générations. Bien evidemment, j’aurai pu faire autre chose si je l’avais voulu, mais j’ai toujours aimé bougé, l’aventure… Je ne tiens pas en place. Et être aventurier me permettait d’évacuer mon hyper activité. Et puis voyager, découvrir de nouvelles choses, c’est tellement merveilleux. C’est ce que j’aime… Voilà pourquoi… J’ai choisi de suivre la voie de ma famille… »

Kintaro sourit doucement et commença à manger son sandwich perdu dans ses pensées.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshitari Kenya
No Speed No life
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 27
Localisation : en trins de jouer de la batterie

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Sam 16 Fév - 22:28

Vraiment ce Kintaro parlait beaucoup, il racontait tout en détail à chaque question, ce n'était pas nécessaire mais sa semblait lui être parfaitement naturel, comme si la confiance envers les gens étaient naturel chez lui, quel garçon étrange surtout au jour d'aujourd'hui, il ne fallait se fier à personne sur les routes, les brigands, les voleurs, les usurpateurs, vraiment il y avait de tout et de rien mais surtout de tout en ce moment, impossible de se balader tranquillement dans un village une montagne ou une campagne sans se faire abordé par quelqu'un de malhonnête, a moins que se soit lui avec sa tête de gentil qui les attires? Yuushi en avait émit l’hypothèse une fois vu que lui ne tombait jamais sur des gens louche alors que Kenya oui à chaque fois c'était pour sa pomme! Ouais sa devait venir de lui, comme ce garçon qui lui racontait sa vie comme si ce n'était pas la première fois qu'ils se croisaient, il était louche mais la muse aurait réagit, sentant les émotions et intentions négatives des gens.

Près de la forêt des centaures, pas de chance, ils n'étaient pas réputé pour être des amours, mais il fallait croire que certains d'entre eux étaient de très bon instructeurs pour le maniement des armes blanches, en même temps des brutes pareille, Kenya n'en n'avait rencontré qu'un et qu'une fois étant petit, un vrai monstre qui lui avait apprit comment manié une épée, il avait été attendrit par un petit châtain aux yeux bleu de huit ans, téméraire au point de le défier avec une épée trop lourde pour lui. Sa mère avait cru faire une crise cardiaque en voyant son fils se jeté sur le centaure sans réfléchir et son père ne put que prié qu'il ne lui arrive rien et par chance il ne lui était rien arrivé. Avec en centaure comme professeur le châtain avait beaucoup apprit et vite surtout vu que ce professeur un peu particulier n'était pas resté longtemps, trois petits mois à peine.


"Les dragons sont attiré par les couleurs vives, si ils sont sauvage ils te prenne pour une cible mouvante et si ils sont domestiques pour un jouet vivant il ne t'aurait donc pas tué." Expliqua l'aventurier en fixant la chevelure rouge du garçon.

L'aventurier de vingt ans écouta ce que disait le plus jeune à propos des phénix, lui aussi en avait déjà vu un, ce n'était pas pour rien que du coup il en voulait un, il était adulte et magnifique, volant dans le ciel entouré de flammes, il avait soulevé un minotaure comme si de rien n'était, c'était d’ailleurs le vendeur qui faisait une démonstrations d'animaux exotique, il n'avait qu'un oeuf à vendre à l'époque et forcément personne n'avait eut les moyens de l'obtenir même si le père de Kenya avait tenté de négocier pour le lui offrir, en vain évidement et c'était bien dommage. L'homme n'était revenue qu'une fois dans le pays depuis et c'était il y avait trois ans, il ne venait que tout les dix ans donc là c'était mort avant sept bonnes années, il avait largement le temps d'économisé!

Il écouta donc le récit sur le griffon, c'était un sacré coup de veine pour lui autant le dire, il n'était pas courent ni aisé de domestiqué un griffon encore plus les femelles qui étaient les plus caractériel en temps normal, y'en avait qui étaient née avec une chance insolente et il semblait que c'était le cas de ce garçon pleins de vie. Oui aventurier semblait bien lui convenir, sauter partout et voyagé il n'y avait rien de mieux pour se dépenser, à part chasseur de dragon mais ça c'était une autre paire de manche, lui même n'en n'avait terrasser qu'un seul dans sa vie et il était à peine adulte donc inexpérimenté tout comme lui à ce moment là. Il eut le temps de finir son sandwish, ce garçon parlait beaucoup et lui mangeait vite donc forcément.


"Si tu veux m'accompagné lève toi on décolle, faut que je sorte au plus vite d'ici et la muse aussi." Déclara le plus âgée en se levant.

L'aventurier aux yeux bleu remit son sac sur une épaule et arrangea son épée, tout était ok de son cotés, il il sortit une feuille vierge et retraça le même cercle que la dernière fois, re planta son épée à l'intérieur et le vent souffla fortement, il allait pouvoir savoir de quel cotés était la lisière la plus proche, au plus vite sortir d'ici. Kintaro n'aurait qu'a le suivre avec la muse et d'ici trois voir quatre heures ils seraient tous sortie de là sans encombre. Kenya huma l'air et sourit, il avait trouvait le chemin le plus court pour sortir, enfin là ou la forêt se terminé le plus proche d'eux.

"Suis moi." Ordonna gentiment le plus âgée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooyama Kintaro

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 15/11/2012
Localisation : Dort sur la branche d'un arbre

Feuille de personnage
Âge: 12 ans
Club : Shitenhouji

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Dim 17 Fév - 19:41

Les couleurs vives ? Cela expliquait beaucoup de choses. Mais le rouge était sa couleur que ce soit pour ses cheveux ou ses habits. Et si il pouvait accepter de modifier sa garde-robe, il était absolument hors de question qu’il se teigne les cheveux. Le roux n’allait pas changer ses habitudes pour une bande de lézard géant. Maintenant, il comprenait pourquoi son père ne lui avait pas dit la raison pour laquelle ils l’attaquaient. Celui-ci savait parfaitement que son fils ne changerait pas de couleur, alors il n’avait pas vu l’intérêt de lui expliquer pourquoi ils le faisaient. Mais il aurait pu au moins lui dire qu’il n’allait pas finir en repas pour dragon. Quoique sa devait l’amuser de voir son fils se faire courser en craignait de se faire manger. Kintaro se jura de se venger un jour. On ne se moquait pas de lui. Même si on était son père.

En entendant le châtain dire qu’il allait partir, le roux finit en quatrième vitesse son sandwich. Il avait peut-être un peu trop parlé. Mais il était bavard, ce n’était pas de sa faute. Surtout que Kenya était sympa finalement. Et son instinct lui disait qu’il pouvait lui faire confiance. Et son instinct ne l’avait jamais trahi. En plus, Hanabi avait le don pour savoir si une personne ou non était malhonnête ou non. Si elle avait accepté de rester ici et de manger la nourriture que lui avait lancé l’autre aventurier, c’est qu’il était vraiment digne de confiance. La griffonne était assez protectrice avec lui. Peut-être parce qu’elle avait l’impression d’avoir une dette envers lui vu qu’il l’avait sauvé… Mais pourtant elle l’avait payé cette dette.

En effet, son familier lui avait sauvé la vie à son tour lorsqu’il avait fait la rencontre d’un troupeau de centaure dans la forêt près de chez lui, alors qu’il était encore jeune. Il courait dans la forêt pour se cacher son amie quand il les avait croisés. Tout le monde savait dans le village qu’il valait mieux éviter de s’approcher d’eux alors le roux avait voulu s’enfuir. Malheureusement, il avait trébuché et s’était rattrapé à la queue d’un centaure qui était passé derrière lui. Autant dire qu’il l’avait très mal pris. Le roux se souvenait avoir eu la peur de sa vie. Un centaure en colère fait peur. Hanabi était arrivé vers lui à ce moment et s’était bec et serre pour le sortir. Leur lien déjà fort en était ressorti renforcé. Et depuis, ils ne se quittaient plus.

Secouant la tête, il sortit de ses pensées et se leva à son tour. Kintaro vérifia que son sac était bien mit et reprit son arc au sol, Hanabi tenant délicatement la muse, le temps qu’il le fasse. La reprenant dans ses bras, il observa le châtain et ouvrit des grands yeux en le voyant faire.


« - Tu maîtrise le vent ? Classe… s’extasia-t-il. »

Levant le nez pour sentir le vent qui arrivait, il sourit également. Il valait mieux prévenir que guérir. Si jamais il perdait l’autre aventurier, il saurait quand même par où aller. Heureusement qu’il avait son odorat, parce qu’avec son sens de l’orientation égal à zéro, le roux aurait été mal barré.

« - Je suis prêt, je te suis, dit-il en hochant la tête »

Il fit signe à Hanabi de partir de son coté et celle-ci prit son envol, sortant de la forêt par les airs. Kenya et lui s’élancèrent vers la sortie. Après quatre heures de voyage, ils sortirent de la forêt et retrouvèrent le griffon. A peine arrivé à la lisière, le roux inspira profondément et un immense sourire apparut sur ses lèvres.

« - Ca fait du bien de retrouver l’air pur… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshitari Kenya
No Speed No life
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 27
Localisation : en trins de jouer de la batterie

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Lun 18 Fév - 10:24

Sa devait être la première fois pour le jeune aventurier surement, pourtant ce n'était pas non plus rare de voir des gens faire ça, non plutôt ce n'était pas rare que des gens soient de l'élément du vent. Ce n'était pas connus chez les aventuriers qu'il était possible de lancé des sors élémentaires sans être mage, pourtant tout le monde pouvait le faire, il suffisait de connaître son élément dominant et de connaître le bon cercle associer pour avoir un résultat minime tout du moins. Lui l'avait apprit car Kenya jugeait que c'était un minimum afin d'être efficace, il faudrait qu'il prenne d'autres cours avec un mage expérimenté dans cet élément pour l'utiliser à des fins plus rentables, un sors de vent combiné à sa lame sa serait une vraie tuerie de la mort! Il prendrait le temps un jour ou plutôt un mois, mais sa coûtait chère, il allait devoir choisir entre ça ou son phénix, mais sa serait vite rentabilisé, des quêtes plus compliqués lui seraient désormais accessible sans soucis et de ce fait il gagnerait plus vite plus d'argent, maintenant il fallait juste trouvait le bon mage. Kintaro ne devait pas être de la terre, du vent ou du feu, son caractère au premier abord ne correspondait pas du tout, il semblait être de l'eau, puissant quand il le fallait mais pas assez colérique , posait ou réfléchis pour être des trois autres éléments. Mais Kenya ne préféra rien dire, le plus jeune savait déjà utilisé quelque chose que lui ne savait pas utiliser, l'instinct animal et en plus de ça il n'allait pas non plus se prendre la tête à faire les test pour savoir de quel éléments l'autre était, sa serait une perte de temps vu que de toute façon il ne pourrait pas lui apprendre d'avantage.

La griffone s'envola et partit directement de son cotés. Le châtain commença donc la marche dans la forêt qu'il allait enfin pouvoir quitté! Et quatre petites ou longues heures plus tard, tout dépendais du point de vue, il n'y avait eut aucun soucis, pas de bêtes sauvages ni rien dans ce genre là, juste des sables mouvants à évité avec soin et des lianes qui pendouillaient là n'importe ou n'importe comment, quel endroit désorganisé vraiment! Mais une fois sortie c'était vraiment l'extase à l'état pur du soleil, du vent et pas d'humidité du tout, que du bonheur vraiment et Kintaro semblait pensait pareil que lui. Le châtain déchira donc le cercle et s'étira au maximum, regardant la muse du coin de l'oeil, son maître était un irresponsable, la fugue de cette muse n'était pas un hasard, c'était juste qu'elle ne devait pas l'avoir choisit comme maître et donc elle tentait de partir pour en trouvait un autre, il ne semblait pas que se soit Kintaro vu comme elle se débattait et lui encore moins en vu du regard qu'elle lui lançait, c'était rassurant.


"Bon direction le village, sa va être le merdier, le plus grand marché exotique de l'année à du débuté et son propriétaire loge dans une auberge, laquelle j'en sais rien, et avec le monde sa va pas être évident de le retrouvé." Soupira Kenya.

Surtout que le plus jeune aventurier n'allait pas être d'une grande aide vu qu'il ne devait jamais avoir vu l'homme en question, le plus grand marché du pays une fois par ans dans la plus grande ville du pays, non mais quelle idée de génie et de con à la fois. Et en plus de ça le vendeur de phénix n'était pas présent cette année, il c'était renseigner après tout. Mais bon rien n'empêcher de cherché des armes, des pierres et autres objets d'aventurier, son épée n'était pas vielle loin de là mais bon une de meilleur qualité et neuve surtout sa ne lui ferait pas de mal, celle-ci était une épée d'occasion donc forcément pas adapté à sa morphologie à lui. Même si la prime allait être pour le plus jeune, il allait peut être pouvoir se trouver une quête donnait par les marchands, chopper un voleur, retrouvait des matériaux perdus et il en passait et des pas mûr!

"Bon on y va. Une journée de marche environs et vu que je marche vite je pense que là ce soir on y est, il est que dix heure du matin après tout." Expliqua le sempai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooyama Kintaro

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 15/11/2012
Localisation : Dort sur la branche d'un arbre

Feuille de personnage
Âge: 12 ans
Club : Shitenhouji

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Jeu 21 Fév - 11:26

Le roux caressa doucement la muse essayant de la calmer. Sa n’allait pas être simple s’il devait retourner jusqu’au village alors qu’elle se débattait ainsi. Mais son père l’avait prévenu. N’étant pas son maître, elle ne le suivrait pas tranquillement. Il adorait vraiment les animaux, mais ceux-ci ne lui rendait pas. Sauf Hanabi… C’était bien l’une des rares. Enfin…

Il tourna son regard vers le plus âgé lorsque celui-ci parla et lui expliqua ce qu’il allait faire ensuite. Vraiment… Le maître n’aurait pas pu donner une adresse précise. Non, mais, vraiment… Surtout qu’il ne l’avait croisé etant directement parti de chez lui pour venir ici. Son odorat et sa vue n’allait pas lui être d’une grande aide. Bon, ce n’est pas grave, il aimait les défis. Même la plus minuscule tâche était une occasion pour lui de s’amuser et de se lancer des défis débiles à lui-même. Il préférait voir les choses de la meilleure des façons que de ruminer dans son coin, en se disant que c’était nul, qu’il aurait pu avoir mieux. Parce que vu les quêtes proposées en ce moment, il n’allait rien avoir de vraiment palpitant avant un moment. Il fallait même s’estimer heureux dans avoir une.


« - Un marché ? Ca peut être intéressant. Je trouverai surement quelque chose qui attira mon œil. Il me faut des dagues. Parce que je peux attaquer de loin avec mon arc… Mais de près, a part mes poings et mes pieds je n’ai pas grand-chose… »

Cela devenait vraiment urgent. Souvent, il attendait suffisamment ses ennemis arrivé pour les attaquer de loin, mais son ouïe n’était pas infaillible. Même s’il s’était plutôt bien débrouillé jusqu’à présent. Il avait eu à un moment une épée mais il n’avait jamais vraiment réussi à la manier correctement et il n’aimait pas se battre avec. Surement parce qu’elle n’était pas adapté à lui. Trop grande. Des dagues, c’était vraiment mieux. C’était léger et le roux pouvait ainsi garder sa vivacité pour bondir dans tous les sens, harceler ses adversaires et éviter les coups. Bon, peut-être qu’il pourrait trouver également trouvé une petite épée qui lui conviendrait. Il haussa les épaules. Il verrait bien. Il n’allait pas se prendre la tête, ce n’était pas son genre.

Sortant de ses pensées, il reposa à nouveau son regard sur l’autre aventurier.


« - Ouep. Je te suis. Même avec une carte et des explications pour un enfant de 3 ans, je serrai capable de me perdre. J’ai un sens de l’orientation vraiment nul. Aux endroits que j’ai déjà visité sa va, parce que je retiens à peu près la route et je m’aide de mes sens. Mais là je ne connais pas du tout, déclara-t-il. Déjà, j’ai du faire toutes les forêt avant d’arriver à la bonne. Je n’ai pas demandé vu que ça n’aurait servi à rien. »

Il marchait vite ? Vite comment ? Parce que bon, il n’avait pas vraiment la même taille. Il était plus petit que l’autre. Ce qui l’exaspérait vraiment. Quand est-ce qu’il grandirait ?! Il ne craignait pas de tenir toute la journée en marchant, il avait une endurance à toute épreuve. Mais s’il perdait Kenya de vue, c’était mort. Surtout qu’avec la muse dans les bras ce n’était pas simple. Il aurait bien demandé à son familier de la prendre mais Kenya lui avait dit qu’elle ne supportait pas la hauteur. Bon, restait plus qu’à espérer que le châtain l’attendrait. Et puis, si vraiment, il ne suivait, il montrait sur le dos d’Hanabi. Même si elle était plus rapide dans les airs que sur terre, elle était tout de même plus rapide que lui quand elle se décidait à courir.

Le griffon décida de les accompagner au sol et ils se mirent en route tous ensemble. Heureusement l’Oshitari n’allait pas si vite que ça et il put le suivre sans avoir à demander à sa compagne à quatre pattes. Surtout qu’il n’était pas sûr au final qu’elle aurait accepté. Elle avait vraiment mauvais caractère. Mais son père lui avait expliqué que c’était commun à tous les griffons, surtout les femelles. Et qu4hanabi avait un caractère doux comparé à certaines.

Comme l’avait prévu Kenya, ils arrivèrent en fin de soirée au village et les yeux de Kintaro pétillèrent d’émerveillement en voyant le marché qui se trouvait sous ses yeux. Même si cela faisait deux ans qu’il avait quitté son village, il ne s’était pas trop éloigné et n’avait commencé les quêtes se trouvant loin de chez lui que récemment. D’ailleurs la première qu’il avait faite en dehors des environs de chez lui, lui avait été donnée par sa mère le jour de ses 18 ans. Encore la tradition familiale. Cela faisait qu’il n’avait jamais eu vraiment l’occasion de voir un marché aussi immense.

Suivant le châtain qui semblait avoir déjà vu le maître de la muse, ils finirent par le trouver au milieu de tout ce bordel. Le roux s’approcha de lui en souriant, la créature entre ses bras.

« - Tenez, je vous ramène votre compagnon à quatre pattes. Je dois vous avouer qu’elle fut légèrement compliquée à attraper.
- A te voilà, toi, dit-il en récupérant la muse. Ça ne va pas de t’échapper ainsi ! Tiens la récompense, gamin, continua-t-il en lui tendant une petite bourse. »

Il partit ensuite laissant Kintaro en train de cligner des yeux, surpris. Puis, le roux fronca le nez.

« - Et bien, c’est pas la politesse ni la gentillesse qui t'étouffe, grogna-t-il. Juste un merci m’aurait suffit. Tssss… »

Le regardant s’éloigner, il plissa les yeux en voyant la manière dont se débattait la muse. Pourtant, celle-ci devrait être calme en présence de son maître. Alors pourquoi ? A moins que celui-ci ne soit pas son maître. Un grondement s’échappa de sa gorge. Personne, qu’on soit humain ou animal, ne devrait être forcé à faire quelque chose. Si son hypothèse s’avérait exacte alors il allait faire en sorte de libérer la muse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshitari Kenya
No Speed No life
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 27
Localisation : en trins de jouer de la batterie

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Lun 25 Fév - 13:03

Aucun sens de l'orientation? C'était pas de bol ça, surtout pour un aventurier, savoir lire une carte et se repéré en milieu sauvage voir hostile c'était quand même très important afin de pouvoir survivre, mais bon celui-ci savait qu'il n'en n'avait aucun, peut être apprendre à lire une carte lui faciliterait la vie? Bon de toute façon ce n'était pas son problème au fond, lui savait lire une carte et se repéré dessus donc les autres ce n'était pas son problème... Quoi que le pauvre faire toutes les forêts avant de tomber sur celle-ci sa lui faisait perdre un temps monstre, les clients ne devaient pas être des pressés si il se perdait dans chaque nouveau lieu. Peut être allait il prendre du temps pour l'aider un petit peu dans se domaine là, Kenya avait vraiment un esprit de parfait professeur, autant il n'aimait pas spécialement aider les autres de son âge et plus âgés, mais les plus jeunes même si ce n'était que d'un ans il avait un besoin de les aidé et leurs apprendre des choses. Si le plus jeune en aurait envie il l'aiderait surement pour la peine, sa crise de colère à son égard lui était passé.

Le jeune Oshitari se contenta de rire légèrement de commencer la marche en direction du village qui allait être bondé surement, les voleurs à l'étalage n'allaient pas rester tranquillement chez eux sans oublier les voleurs experts dans l'art de vidé les poches des pauvres touristes non habituer à tout ce remu ménage. Kintaro semblait tenir le rythme, en même temps il n'allait pas non plus à son rythme habituel des jours ou il en avait marre, pauvre muse déjà qu'elle gigotait dans tout les sens, sa ne serait pas pratique pour le plus jeune de la portait dans ce cas là. Et comme prévu dans la soirée ils furent tout deux arrivé avec la griffone et la muse qui ne semblait pas aimait la présence de trop de gens autour d'elle, qu'importe si l'autre naze l'avait mal habituer il n'en n'avait rien à faire, il devait d’ailleurs trouver cet idiot, pratique avec ce monde, mais étrangement en dix minutes ce fut fait, il regardait des artéfactes hors de prix.


"Monsieur voila votre muse." Dit jute Kenya en montrant l'animal dans les bras de Kintaro.

Le châtain s'éloigna un petit peu en regardant l'animal se débattre dans les bras de son propriétaire, c'était bien lui aucun doute, un style pareil sa devrait être interdit, tans de mauvais gout c'était immonde vraiment mais sa ne le regardait pas. Par contre le plus jeune ne semblait pas dans son assiette, sa le choquait de voir l'animal se débattre autant dans les bras de son maître? A moins que se soit l'amabilité de celui-ci qui le laisser perplexe? Qu'importe, ils devaient se trouvaient une auberge pour la nuit et pourquoi pas regarder quelques stand en passant, mais rester là à ne rien faire sa ne serait pas très productif, surtout que le plus jeune voulait se trouver des dagues.

"T'en fais pas pour la muse, il l'a bien acheté j'ai vu le certificat, juste que vu qu'elle ne l'a pas choisit et bien elle ne l'aime pas spécialement." Expliqua Kenya en tournant les talons. "On ferait mieux de se trouver une auberge pour la nuit, dormir à la belle étoile non merci." Soupira t'il.

Un lit, il voulait juste un lit bien chaud pour cette fois, dormir dehors dans cette immonde forêt sa ne lui avait pas spécialement plut, de toute façon auberge avec bain sa ne serait pas possible, il prendrait un bain plus tard un de ses jours dans un bain public moins fréquenté que ceux de cette ville en pleine effervescence. Le châtain commença donc à marcher, sachant bien ou trouver une auberge pas trop chère et ou il y aurait surement de la place, en même temps le gérant n'acceptait que les aventuriers qui n'étaient pas du coin donc déjà sa restreignait sa liste de clients et il le savait très bien. Le plus jeune semblait le suivre avec quelques difficultés à cause du monde, en même temps son village n'était pas réputé pour être pleins d'animations, si c'était bien celui que Kenya pensait, il prit donc le plus jeune par les épaules et continua de marché, ne se poussant jamais quand quelqu'un voulait passer. En dix minutes ils furent arrivés dans l'auberge.

"Une chambre pour deux avec repas s'il vous plait." Demanda Kenya en enlevant sa capuche.
"Très bien... O encore toi, cette muse tu l'as trouvé alors?!" Demanda le gérant en le reconnaissant.
"Ouais facile facile." Répondit le châtain.

Le garçon aux yeux bleue sourit au gérant qui lui avait indiquer ou était la bonne forêt et partit s'asseoir à une table ou il y aurait assez de place pour que la griffone puisse rester près de son maître, il avait la dalle un truc de fou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooyama Kintaro

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 15/11/2012
Localisation : Dort sur la branche d'un arbre

Feuille de personnage
Âge: 12 ans
Club : Shitenhouji

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Lun 25 Fév - 20:52

Kintaro regarda le châtain, fronçant les sourcils et il le suivit, trottinant derrière lui.

« - Cela ne dérange pas de savoir qu’il l’a force a resté avec lui alors qu’elle ne l’a pas choisie ? Je veux dire que même s’il l’a acheté, ce n’est pas réellement son maître… Elle n’est pas heureuse ainsi… Personnellement, je préfère voir un animal loin de moi mais heureux qu’enchaîné à mes cotés mais malheureux. Quel est l’intérêt ? Je ne jamais forcé Hanabi a me suivre… Elle l’a fait parce qu’elle l’a voulue… Je n’aime pas les gens qui force des êtres à rester avec eux contre leur volonté. Même si ce sont des animaux, il ne le mérite pas. Ils ont une conscience, des envies comme nous… dit le plus jeune aventurier. »

Son père s’occupant des animaux, il avait appris très tôt à les considérer comme des êtres a part entière et pas juste des choses que l’on pourrait exhiber face aux autres pour montrer sa puissance ou autre stupidité. Vraiment, les gens avec cette mentalité stupide l’agaçaient prodigieusement.

Secouant la tête, le roux retourna son attention vers l’aventurier aux yeux bleus. Comme le ciel pensa-t-il. Malgré leur rencontre un peu… brusque… Il l’aimait bien. Et puis celui-ci après la capture de la muse ne l’avait pas chassé alors c’était que quelque part, il l’aimait bien également. Cette pensée le rendit étrangement joyeux. Commencant à commencer l’autre comme un ami, il espérait que c’était le cas pour le châtain aussi.


« - Ce n’est pas si mal que ça de dormir dehors. J’aime voir le ciel étoilé. Et puis a vrai dire, je ne suis pas vraiment à l’aise dans une pièce fermée. C’est surement du à mon habitude de passer mon temps à l’extérieur. Enfin, c’est vrai que je ne dirai pas non pour passer la nuit dans une auberge. Bien que la chose dont j’ai le plus envie, là tout de suite maintenant, c’est surtout un bon bain. Mais je doute de trouver mon bonheur aujourd’hui… »

Suivant difficilement le châtain à travers la foule dont il n’avait vraiment pas l’habitude, il sursauta légerement et regarda Kenya lorsque celui-ci le prit par les épaules. Il lui fit un immense sourire puis ils arrivèrent finalement à une auberge. Saluant le gérant de la tête, il regarda autour de lui pendant que le plus vieux discutait avec lui. Le roux vit ensuite l’aventurier s’installer à une table et il le suivit pour s’assoir en face de lui. Sa compagne s’allongea à ses cotés, la tête sur les pattes et elle ferma les yeux. Souraint doucement, le roux se pencha légerement pour lui caresser la tête. Il se redressa ensuite et posa ses coudes sur la table et son menton sur ses mains pour regarder le plus âgé, en souriant.

« - Une chambre pour nous deux ? Cela ne te dérange pas de dormir dans la même chambre que moi malgré ce que je t’ai fait subir ? Enfin, j’espère qu’il y a deux lits séparés. Au pire, cela ne me dérange pas vraiment de dormir avec toi. Nous sommes deux hommes après tout et je doute d’avoir quelque chose à craindre venant de ta part. »

Le roux se rendit compte de ce qu’il venait de dire et rougit légèrement. Il se demandait comment l’autre réagirait à cette phrase. Encore une fois, il devrait tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler. Franchement, il aurait de la chance si l’autre ne le jetait pas loin de lui. Heureusement, une serveuse vint avant que l’aventurier aux yeux bleus ait le temps de dire quelque chose. La regardant, il commanda un plat à base de poulet. Cela faisait plusieurs jours qu’il en rêvait, et il avait réellement faim.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshitari Kenya
No Speed No life
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 27
Localisation : en trins de jouer de la batterie

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Mar 26 Fév - 11:19

Le jeune Oshitari ne dit rien au plus jeune, les gens n'étaient pas tous honnête, gentil et adorable, la nature humaine était mal faite, les gens ne se souciaient que de leurs plaisir personnel et ne voyait les animaux que comme des animaux, qu'importe le reste, lui même rêvait d'un phénix et pourtant n'allait pas l'acheter adulte car il savait bien qu'il y aurait trop de chance que l'animal ne l'aime pas du tout et donc qu'il ait gaspillé pour ainsi dire ses économies, il savait donc que ce n'était qu'un beau rêve d'en avoir un pour lui, et que si un autre animal lui tapait dans l'oeil ou le prenait comme son maître et bien il le prendrait avec lui qu'importe le reste, les coups de coeurs étaient plus important et palpitant que les rêves qui en générale n'étaient pas fait pour se réaliser un beau jour. En tout cas pour la muse il ne pouvait que la plaindre mais pas plus, elle n'était pas maltraité non plus et puis si il devait se soucier de toutes ses choses il n'aurait plus de temps pour lui.

Quoi qu'il en soit ce petit mec était une flèche, aimait dormir dehors à ce point là, il était peut être mal habituer comme aventurier, à aimer le luxe et dormir dans des chambres d'auberges. Qu'importe sa ne le tuait pas de temps en temps dormir dehors mais une auberge avec un lit et un super coussin c'était quand même la grande classe. Et puis avec il avait un bon repas quand même et ça c'était pas du luxe vraiment surtout en vu de son appétit, sa lui coûterait plus chère de s'acheté des provisions que de manger dans une auberge, et le temps c'était de l'argent et l'argent il en avait besoin à un point inimaginable! Mais qu'importe chacun ses goûts. La question du plus jeune le fit doucement sourire, ce gosse était une flèche vraiment.


"Bien sur que tu auras ton lit et moi le miens mais bon si sa avais pas été le cas deux hommes sa peut être bien aussi." Rit le plus âgée.

Oshitari le magnifique rit au éclats en voyant le visage du plus jeune, vraiment ce petit était très drôle voir même trop drôle. Comment ne pas rire!? Impossible! Mais bon il était temps de manger. Il commença donc son repas comme si de rien n'était en tentant de calmé son rire. Très bon repas, il féliciterait l'aubergiste pour avoir un si bon cuisinier dans ses rang, , Kenya leva la main et le gérant lui apporta une chope de bière et ça aussi c'était merveilleux après une quête aussi nul et pourtant épuisante. En tout cas ce repas fut délicieux, vraiment il reviendrait manger là la prochaine fois et si les chambres étaient confortables et bien sa serait son auberge attiré dans cette ville ci. Il réglerait la note demain matin en allant faire le marché géant.

"Allé au lit gamin." Lança Kenya en se levant.

Le plus âgée se leva donc et s'étira, c'était l'heure d'allé dormir et surtout de pouvoir s'enlevé tout son équipement d'aventurier. Il récupéra la clés de la chambre et monta au troisième étage de l'escaliers en colimaçon en bois qui faisait pleins de bruits comme si il allait s’effondrer. Une fois dans la chambre constituer de deux lit une place le châtain jeta son épée sur celui de droite, bordel de merde! hop les gants et le haut, sa faisait du bien d'être torse nu. Les chaussures et le bas, les sous vêtement c'était la vie! Son regard se posa sur le plus jeune et il plissa les yeux.

"Ne sois pas choqué, tu toucheras si t'es sage." Plaisanta Kenya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooyama Kintaro

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 15/11/2012
Localisation : Dort sur la branche d'un arbre

Feuille de personnage
Âge: 12 ans
Club : Shitenhouji

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Mar 26 Fév - 20:39

Kintaro se détendit en entendant la réponse du plus vieux et croisa les bras, une moue boudeuse sur les lèvres, pour montrer qu’il n’aimait pas vraiment que Kenya ne se moque de lui. Pendant qu’il faisait semblant d’être vexé, il refléchissait à toute vitesse. C’était lui ou il sous-entendait qu’être avec un homme ne le dérangeait pas ? Il secoua ensuite légèrement la tête, il se faisait surement des idées. Celui-ci avait du devoir dire que cela ne le dérangeait également pas de dormir avec un autre homme.

« - Ce n’est pas drôle, maugréa-t-il en le regardant. Tu devrais arrêter de rire en mangeant, tu vas finir par t’étouffer. Ce serait dommage que les femmes perdent un aussi beau garçon… »

Oui, il savait reconnaître la beauté quand il la voyait et le garçon en face de lui était magnifique. Il baissa ensuite la tête, se concentrant sur son assiette plutôt que sur le châtain. L’appel de la nourriture était trop fort, il se jeta sur sa nourriture. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas mangé ainsi et cela faisait vraiment du bien. Hanabi en sentant l’odeur releva la tête vers son maître et Kintaro lui offrit un morceau de viande qu’elle accepta et avala. Il finit de manger et attendit le châtain qui finissait de boire en s’étalant sur sa chaise, soupirant de bien-être. Un bon bain ensuite aurait été parfait, mais il ne pouvait pas tout avoir. Kintaro rouvrit ses yeux, qu’il avait fermé quelques minutes plus tôt et grogna.

« - Tu sais ce qu’il te dit le gamin… En plus, nous n’avons que deux ans de diférence… »

Neammoins, il se leva vite suivit par son familier qui se remit sur ses pattes. L’interrogeant du regard, il alla lui ouvrit la porte lorsqu’il comprit qu’elle souhaitait dormir dehors. Encore plus que lui, elle ne supportait pas les espaces clos. Le roux ne s’en faisait pas pour elle, elle savait se débrouiller. Il rejoint ensuite Kenya qui avait commencé à grimper les escaliers et s’amusa à faire grincer le plus possible l’escalier. Oui, c’était puérile mais sa l’amusait. Sa lui arrivait des fois de s’amuser à faire des trucs débiles comme un gamin. Ce qu’il était toujours au fond.

Une fois arrivé dans la chambre, il posa son sac et son arc par terre près de son lit et s’écroula dessus, en gémissant de contentement. Même s’il n’était pas très à l’aise vu la largeur de la pièce, cela faisait du bien de sentir un matelas confortable sous lui. Le roux se redressa ensuite se mettant en tailleur sur son lit pour observer l’autre se déshabiller. L’autre aventurier était plutôt bien fait et c’était agréable à voir. Le roux avait déjà quelques aventures, même si elles se comptaient sur les doigts de la main et qu’elles n’avaient jamais duré longtemps. Après, il était un jeune en pleine forme avec les hormones qui allait avec. Et il savait qu’il avait une préférence pour les hommes. Et puisque Kenya ne se gênait pas pour enlever ses vêtements devant lui, autant profiter de la vue. Bon, s’il avait été honnête avec l’autre homme et qu’il lui avait avoué ce détail, il doutait que celui se serait pavané à moitié à poil devant lui.

Il rougit tout de même légèrement lorsque Kenya se tourna vers lui en plissant les yeux. Se pourrait-il qu’il l’ai vu en train de la mater. Parce qu’il n’y avait pas vraiment d’autre mot. Le roux rigola ensuite à la phrase du châtain. Lui ? Choqué ? Il avait 18 ans pas 12. Si l’aventurier aux yeux bleus voulait jouer là-dessus, ils allaient être deux.


« - Oh, ne t’en fais pas… J’ai déjà vu des personnes moins habillé que ça. Et je vais essayé d’être sage… Car je ne dirait pas non pour toucher, dit-il en rougissant. »

Maudites joues qui devenaient rouges sans qu’il le veuille. Mais dès qu’il commençait à faire des sous-entendus ou avoir des pensées déplacées, elles prenaient cette satanée couleur rouge. Sa mère lui disait d’ailleurs pour se moquer qu’au moins, il était facile pour lui de savoir si une personne l’attirait. Il suffisait de regarder la teinte de ses joues. Et pourtant ce n’était pas comme s’il était réellement pur et innocent. Et puis, en plus, c’était faux. Ce n’était pas parce qu’il rougissait face à quelqu’un qu’il était attiré. Après tout, ils ne se connaissaient que depuis deux jours avec le châtain. Foutues hormones qui n’en faisaient qu’à leur tête. Et c’était de sa faute à lui avec ses sous-entendus. NA !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshitari Kenya
No Speed No life
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 27
Localisation : en trins de jouer de la batterie

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Mar 26 Fév - 21:24

Oshitari l'aventurier savait que ce n'était pas gentil de faire des sous entendus à un pauvre petit garçon qui paniquait déjà à l'idée qu'ils doivent partager un lit, mais c'était quand même trop tentant, il avait une tête tellement de garçon innocent qu'il ne pouvait pas ne pas lui faire ce genre de sous entendus pas net, merde les avaient l'âge et l'autre était largement en âge de comprendre ces phrases explicites sans que sa ne le choque. Après tout Kenya aimait tout le monde, fille, garçon, qu'importe le sexe une personne était une personne, quand quelqu'un lui plaisait il ne voyait pas l'intérêt de s'arrêté à la barrière du sexe de celle-ci, il avait eut pas mal de conquêtes que ce soit filles ou garçons et il n'avait jamais hésité à franchir le pat, quand quelqu'un lui plaisait il ne se gênait pas pour le faire comprendre, il aimait les gens aux bouilles mignonnes et Kintaro avait cette bouille adorable, il n'y pouvait rien, le soir ces hormones travaillaient encore plus, ce n'était pas de sa faute non!

En tout cas le garçon aux cheveux rouge semblait jouer le jeux et ne se gênait pas pour faire à son tour des sous entendu et puis il avait ses magnifiques joues rouge, comment ne pas avoir envie de l'embrassé, mais il devait se tenir, la griffone prendrait sa surement pour une agression et il s'en mordrait les doigts et puis zut que ces hormones se calme un peu ils étaient deux aventuriers dans une chambre et ils ne se connaissaient pas depuis longtemps, bien que sa ne lui pose pas de soucis d'habitude, là il fallait qu'il se calme, passé de la colère au désir ce n'était pas quelque chose de bon loin de là. Kenya sourit donc et s'assit sur son lit en s'étirant les bras devant le corps, autant le plus jeune pouvait le voir sans se gêner mais lui ne pouvait que l'imaginait il fallait croire et encore, ses yeux bleu faisaient une fixation sur ce visage adorable.


"Tu as bien une tête à être un sage petit mec oui." Rit doucement Kenya.

L'aventurier aux yeux bleu sourit et se coucha finalement sur son lit, les bras derrière la tête il regarda du coin des yeux le petit aventurier qui lui avait fait loupé sa muse et donc sa récompense, mais il ne pouvait pas lui en vouloir alors qu'il avait refusé de prendre l'animal que le plus jeune lui avait proposé. Il fallait qu'il dorme, sinon demain matin il allait être totalement éreinté pour faire le marché et ce n'était pas la meilleur chose du tout pour dénicher les bonnes affaires il fallait être en pleine forme c'était sur et certains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooyama Kintaro

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 15/11/2012
Localisation : Dort sur la branche d'un arbre

Feuille de personnage
Âge: 12 ans
Club : Shitenhouji

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Mar 26 Fév - 21:58

Bon, avec le sous-entendu qu’il venait de faire, il n’était pas possible que le châtain n’est pas compris que les hommes l’intéressait. Alors s’il ne s’était pas encore enfoui en courant, ce que cela ne le dérangeait pas. Le roux sourit en espérant qu’ils allaient pouvoir continuer à faire un bout de chemin ensemble. Il aimerait bien apprendre à connaître Kenya. A part son coté colérique, qu’il avait expérimenté le premier jour, mais en même temps, il l’avait bien cherché, il était plutôt gentil. D’ailleurs, il fallait qu’il arrive à se lever avant lui le lendemain. Il ne voulait pas laisser le châtain payer la note. Il voulait le faire pour le remercier de ce qu’il avait fait pour lui jusqu’à présent. Il rigola à son tour à la phrase du plus vieux.

« - Il m’arrive pourtant d’être un très vilain garçon de temps en temps. Mais c’est vrai que c’est rare »

Secouant la tête, il se leva du lit pour se déshabiller à son tour. Vu que, pour une fois, il n’était pas à l’extérieur, il allait en profiter un peu pour enlever ses habits. Après tout ce n’est pas comme s’il allait dormir dehors seulement en sous-vêtements. Il n’était pas stupide non plus. Et puis, cela serait un échange équitable avec le châtain. Il ne devrait pas être le seul à pouvoir admirer le corps de l’autre. Une fois, ces vêtements enlevé, il s’écroula à nouveau sur son lit et s’étala dessus en fermant les yeux.

« - J’ai beau dire que j’aime vivre dehors, c’est quand même bien un lit… soupira-til doucement »

Il gigota sur le lit pour se placer sous les couvertures et tourné vers le châtain, il ferma doucement les yeux, s’endormant facilement, épuisé par sa journée de marche. Sa nuit fut calme, sans cauchemars ni rêve et il se réveilla le lendemain, de nouveau en pleine forme. Se levant doucement, il se rhabilla sans faire de bruit pour ne pas réveiller l’autre et descendit délicatement les marches. Arrivés en bas, il salua le gérant qui le regarda en souriant.

« - Déjà debout ? demanda le tavernier
- Ouep, j’ai dormi mon quota d’heure. »

Le roux paya ensuite la nuit et le repas du soir pour lui et son compagnon actuel de route ainsi que le petit-déjeuner qu’il commanda pour lui. Il sortit ensuite et siffla, appelant la griffone. Celle-ci arriva quelques minutes plus tard et après quelques caresses, il rentra à nouveau suivit par son familier et s’installa à la même table que la veille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshitari Kenya
No Speed No life
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 27
Localisation : en trins de jouer de la batterie

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Mer 27 Fév - 10:43

Un vilain parfois? Kenya avait bien envie de voir ça un de ses jours, sa devrait être quelque chose d'hors du commun, car avec sa tête de petit puceau innocent Kintaro ne faisait pas crédible dans le rôle de garçon un temps soit peu vilain par moment, non c'était pas crédible, mais qui sait, sa pouvait se révélé être une expérience inoubliable surement! Mais valait il mieux ne pas penser à ce genre de chose juste avant d'allé dormir, ou il risquait de faire des rêves pas très chaste mettant en scène lui et le plus jeune qui s'endormait paisiblement dans le lit d'a cotés. En tout cas il était vraiment adorable endormit, il avait presque envie de se levé et de le prendre dans ses bras, mais non il ne fallait pas, non mais oh ils ne se connaissait que depuis deux jours et en plus étaient partis du mauvais pied, donc sa ne risquait pas qu'il flanche pour le moment, vite il fallait qu'il s'endorme.

La nuit fut vraiment trop courte, le châtain ne voulait vraiment pas se levé, il avait encore envie de de dormir, ce n'était pas bon pour un aventurier de dormir comme un bébé dans une auberge, il avait encore le marché à voir et pour dénicher les bonnes affaires il ne fallait pas se levé à midi. Le châtain ouvrit donc ces iris bleu et s'assit sur son lit bien chaud, regardant dans la chambre si toutes ses affaires étaient là et si Kintaro était encore là, non il avait prit ses affaires et semblait partit. L'aventurier le plus âgé se leva donc et se débarbouilla le visage avec de l'eau dans une coupelle prévu à cet effet et se rhabilla, prenant toutes ses affaires et descendit les marches d'escaliers, croisant l'aubergiste qui lui annonça que son petit déjeuner était servit et sa note réglé pour le repas de la veille et la nuit? Kintaro! Une fois en bas le châtain pu voir le plus jeune en trins de déjeuner paisiblement, il arriva et lui frappa doucement le haut du crâne avant de s'asseoir.


"Idiot de Kin-chan va, je pouvais payé ma note tout seul." Grogna le plus âgé.

L'aventurier commença donc son petit déjeuner en souriant au plus jeune pour lui montré que sa va il ne lui en voulait pas non plus au point de lui faire la tête pour toujours, c'était juste qu'il ne voulait pas que quelqu'un de plus jeune paie pour lui sans le lui dire, par principe ce n'était pas au plus jeune de payé, enfin c'était ensuite une question de point de vue, en tout cas le déjeuner était très bon comme le reste et puis l'ambiance dans l'auberge était très chaleureuse et conviviale les gens semblaient tous de bonne humeur, quand à Kintaro il semblait avoir bien dormit, il semblait moins fatigué que la veille le pauvre petit chou. A la fin de ce bon petit déjeuner le châtain s'étira en souriant, il avait bien mangé, deux fois plus que Kintaro mais il avait bien mangé, sa le ferait tenir jusqu'a midi!

"Allé, sa te dis de faire le marché?" Proposa Kenya en se levant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooyama Kintaro

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 15/11/2012
Localisation : Dort sur la branche d'un arbre

Feuille de personnage
Âge: 12 ans
Club : Shitenhouji

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Mer 27 Fév - 12:31

Relevant la tête au grincement des escaliers, il sourit. Cela devait surement être le châtain qui sortait enfin de la chambre pour venir manger. Il se demandait comment celui-ci allait réagir au fait qu’il avait payé pour lui. Sa réponse lui vint quelques secondes après lorsqu’il reçut une tape sur la tête. Bien évidemment, Kenya n’avait pas frappé fort alors il n’avait pas mal, mais il fit comme si, plaçant ses mains sur sa tête, la frottant.

« - Mais euh… Méchant Kenya… T’as pas honte de frapper ainsi les plus jeunes, s’indigna faussement le roux. »

Malgré le fait qu’il ai prononcé cette phrase en grognant, le plus avait senti qu’il n’était pas en colère contre lui et c’est pour cela qu’il s’était permis ensuite de plaisanter. Le sourire que lui fit l’aventurier avant de commencer son petit-déjeuner le rassura tout de même sur le fait que non, il ne lui en voulait pas vraiment.

« - C’est pour remercier de m’avoir laissé la muse et donc la récompense, expliqua Kintaro »

Après cette explication, il retourna à son assiette, donnant de temps en temps des morceaux à Hanabi qui, bien qu’elle se soit déjà nourrie lorsqu’elle était à l’extérieur, les prenaient avec plaisir. Gourmande, va. La bonne humeur qui régnait était contagieuse et le grand sourire du plus jeune ne quittait pas ses lèvres. Ayant fini de manger avant le châtain, il croisa les bras sur la table, plaçant sa tête dessus, et posa son regard sur l’autre homme. C’était impressionnant la quantité de nourriture qu’il avalait. Même lui qui mangeait quand même beaucoup était un petit joueur.

« - A te regarder on a l’impression que tu n’as pas mangé depuis au moins une semaine, dit le plus jeune »

Le roux aux yeux noisette l’observa s’étirer à la fin de son repas et l’imita lorsqu’il se leva.

« - Ouep. On trouvera surement des choses intéressantes. Et puis faut vraiment que je regarde les armes… Alors, oui, allons-y ! Finit-il en s’exclamant »

Il sortit donc de l’auberge, retenant son emplacement. Après tout cela pourrait toujours être utile si jamais il repassait par ici. La nourriture était vraiment bonne. Et il avait vraiment bien dormi. Cela faisait longtemps. Et puis même s’il préférait être à l’extérieur, il lui fallait de temps en temps dormir dans un lit pour se reposer complètement sans avoir à se réveiller trop tôt le matin. Il était rare qu’il fasse de longues nuits. Et encore, il pouvait dormir tranquillement grâce à la griffonne qui surveillait les environs à chaque fois.

Le jeune aventurier commença à déambuler dans la ville, à travers les étalages, pour voir s’il ne trouvait pas son bonheur. Son familier contrairement à la veille où elle avait survolé la ville pour le rejoindre une fois qu’ils avaient trouvé l’auberge marchait à ses cotés. Et bizarrement, les gens s’écartaient pour les laisser passer, ce qui facilitait leur parcours. Apercevant du coin de l’œil un étalage vendant des armes, il s’y dirigeant en sautillant à moitié. Il était vraiment de bonne humeur aujourd’hui. Le vendeur le voyant intéressé se rapprocha de lui et ils commencèrent à discuter le plus jeune expliquant ce qu’il recherchait. L’autre homme finit par lui tendre deux dagues qu’il prit en main pour les voir de plus près. Se tournant, il chercha du regard Kenya. Autant en profiter du fait qu’il soit accompagné pour demander son avis à l’autre.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshitari Kenya
No Speed No life
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 27
Localisation : en trins de jouer de la batterie

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Mer 27 Fév - 13:12

"J'ai un gros appétit voilà tout." Expliqua Kenya.

C'est vraie qu'il mangeait beaucoup, son cousin ne cessait de le lui dire à chaque fois qu'ils mangeaient tout les deux, que se soit lui ou non qui règle l'adition à la fin il mangeait la même quantité, il ne fallait pas se privé comme disait sa tendre maman, et puis dans la famille ils pouvaient tous manger n'importe quoi n'importe quand ils ne prenaient jamais de poids, donc autant en profité, la nourriture c'était quelque chose de super important, il fallait bien manger pour devenir un aventurier grand et fort, comme les centaures, ils mangeaient beaucoup et étaient grand et fort, c'était ce que disait son père pour le faire manger quand il était plus jeune et finalement oui, il était grand et fort, son corps ne manquait de rien, super éducation, ensuite il était sur que cela pouvait choqué ou interpellé les gens qui ne le connaissaient pas, comme Kin-chan à ce moment même. D'ailleurs le plus jeune n'avait pas relevé le surnom qu'il lui avait donner, et bien il continuerait alors, si sa ne le gênait pas, les surnoms c'était toujours sympas.

Trouver les armes? Il était vraie que le plus jeune avec son arc n'était pas très équipé et qu'en combat au corps à corps sa ne devait pas être très simple, l'épée restait la meilleur compagne du châtain, l'arc il n'avait pas du tout aimer et la lance non plus, chacun son truc après Il lui faudrait quand à lui trouver quelques parchemins du vent, si il y en avait sa serait pas mal, voir une nouvelle épée adapté à cet élément, ce n'était pas donné certes, mais c'était un investissement vite rentabilisé c'était certains. Il devait se spécialisé dans son élément de prédilection, ainsi il trouverait plus de quête surement, adapté à ses compétences spécifiques. Hop un dernier signe de main à l'aubergiste et les deux aventuriers quittèrent l'auberge.

Le châtain aux yeux bleu avança dans les allées bondés de monde, et dire que ce marché s'étendait dans toute la ville, par contre le fait que la griffone soit avec eux au sol facilité grandement leurs déplacement à son grand bonheur, pas besoin de faire du forçing pour se déplacé ce qui était plus agréable. IKenya regarda les stand sans trop s'y attardait, il savait ce qu'il cherché, beaucoup de stand vendaient des produits identiques, cela faliciterait pour faire baissé les prix si besoin, d'ailleurs Kin-chan semblait avoir trouver quelque chose. Il s'approcha et prit les dagues en main, les détaillant dans tout les sens et vit le prix accroché dessus.


"Trop chère pour ce que c'est, tu as l'équivalent là bas à moitie prix." Annonça Kenya en posant les armes.
"Nous pouvons toujours discuté du prix jeune homme." Déclara le vendeur.
"Divisez le par deux alors." Lança le châtain.

Après dix minutes de négociation l'aventurier aux yeux bleu regarda Kin-chan en souriant, voila moitié moins chère alors qu'il ne savait pas du tout si d'autres faisaient les mêmes armes dans le coin, faire jouer la concurrence, sa marchait du tonnerre et il ne le savait que trop bien, le troc et les négociations de prix son père lui avait apprit comment toujours avoir moins chère, heureusement super papa avait été un super professeur! Il laissa donc le choix au plus jeune de les prendre ou pas et s'éloigna vers un stand non loin, que des armes éléments? Dieu existait donc? Kenya y alla en trottinant laissant le plus jeune derrière lui et observa les lames, beaucoup de feu évidement, mais une lui avait taper dans l'oeil, une de vent évidement, il la prit et posa sa main à plat sur la lame. Il reconnue alors le vendeur, ce vieux bouc de son village, celui qui lui avait un peu apprit l'art du vent il lui sourit donc puis reporta son attention sur la lame, ils ne se connaissaient pas assez pour entamé de long dialogues et des embrassade.

"Elle reste chère." Grogna Kenya.
"Je peux racheté ton ancienne mais je ne la baisserais pas, tu as besoin d'une lame et moi d'argent." Lança le vielle homme.
"Tu es toujours aussi radin vieux bouc." Fit remarqué le châtain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooyama Kintaro

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 15/11/2012
Localisation : Dort sur la branche d'un arbre

Feuille de personnage
Âge: 12 ans
Club : Shitenhouji

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Mer 27 Fév - 14:33

Kintaro tendit les dagues à Kenya lorsque celui-ci s’approcha. Fronçant les sourcils, il se retint de dire qu’il n’en avait pas vu d’autres. Kenya devait avoir une idée en tête. En effet, celui-ci réussit à faire baisser le prix de moitié. Vraiment un génie cet aventurier. Il répondit au sourire du châtain de la même façon et annonça joyeusement au vendeur qu’il les prenait. Il en avait déjà l’intention et avec le travail qu’avait fait le plus vieux en marchander, il n’allait certainement pas dire non.

Une fois les armes achetées et leurs fourreaux récupérés, il repartit du stand, cherchant son compagnon du regard. Un immense sourire fendit son visage et il le rejoint, en sautillant joyeusement. C’était vraiment une très bonne journée. Manquait qu’une nouvelle quête à faire et elle serait absolument parfaite. Arrivé derrière Kenya, il regarda ce que celui-ci observait et siffla.


« - Ouaaah… Dis donc, elle est vachement belle. Mais vachement chère aussi. C’est une épée élémentaire c’est ca ? C’est vrai que tu maîtrise le vent… dit le plus jeune. »

De toute façon ces armes étaient inutiles entre ses mains, vu qu’il ne maîtrisait absolument aucun élément. Le roux salua le vendeur qui semblait connaître le châtain puis repartit laissant les deux négocier. Bon de quoi avait-il besoin exactement ? Il avait fait le plein de flèches avant de partir et il n’était pour le moment pas en manque. Peut-être un nouvel arc. Non pas qu’il n’aimait pas le sien mais il commençait un peu à se faire vieux. Enfin, ce n’était pas une urgence absolue contrairement aux dagues. Mais puisqu’il était là autant en profiter. Et puis son argent partait principalement pour ses armes.

Passant devant un vendeur de familier, il s’arrêta quelques minutes pour regarder les différents animaux. Il y avait vraiment de tout. Il ne comptait pas en prendre un parce que d’une il avait déjà un griffon et de deux celle-ci lui ferait la tête s’il le faisait. D’ailleurs, celle-ci poussa un léger cri en le voyant s’arrêter. Quelle jalouse celle-là. Elle refusait de le partager avec quiconque. En plus, le père de Kintaro lui avait demandé de veiller sur lui et elle prenait son rôle un peu trop à cœur. Elle chassait tout ceux qu’elle jugeait potentiellement dangereux pour le roux ou qui n’était pas digne de lui. Et il fallait savoir que la griffonne était très difficile. Cela l’étonnait qu’elle ai accepté le châtain.

Reprenant contact avec la réalité, il passa son regard sur les différents animaux. Pas de phénix par contre, se dit-il en pensant à l’aventurier aux yeux bleus. En même temps, si c’était vraiment le rêve de celui-ci d’en avoir un, il devait déjà avoir vérifié. Jetant un regard noir, à un bébé dragon qui le regardait avec un peu trop d’intérêt, il finit par s’éloigner. Alors qu’il se promenait, un vendeur avait remarqué son accoutrement et avait compris qu’il était un aventurier. Il avait alors essayé de lui faire acheté de tout et de n’importe quoi et il avait fallu qu’Hanabi intervienne, les ailes à moitié dépliée et les plumes ébouriffées pour qu’il accepte de le laisser partir. Un étalage attira son œil et il s’y dirigea.


« - Très bon choix, s’exclama le gérant en s’approchant de lui. Il est magnifique n’est-ce pas ?
- Ce n’est pas sa beauté qui lui permet de tirer des flèches. Tant qu’il est efficace, on s’en fiche de son apparence extérieure… Mais je me demandais justement s’il était aussi efficace qu’il est beau…
- Oh, je vois, un connaisseur. Cela fait longtemps que vous savez tirer à l’arc.
- Ma mère m’a apprit quand j’étais petit donc oui, cela fait un petit moment…
- Vous voulez l’essayer ?

- Hum, pourquoi pas… »

Il prit l’arc entre ses doigts et sourit en voyant que celui-ci s’adaptait bien à sa main. Il observa la corde puis finit par demander si l’homme avait une cible pour qu’il puisse l’essayer. Attrapant une de ses flèches, il visa et planta la flèche au centre de la cible. Se tournant vers le vendeur un grand sourire aux lèvres, il demanda le prix. Son sourire se transforma en grimace à son entente. S’il se fichait du prix des dagues vu qu’il en avait impérativement besoin, ce n’était pas le cas d’un arc. Mais c’est rai qu’on en trouvait pas des comme ça tous les jours. Que faire ? Au pire, il pouvait déjà essayé de revendre son ancien. Et grâce au châtain, il avait plus de sous grâce à sa négociation. Se balançant d’un pied sur l’autre, il finit par soupirer. L’arc était son arme de prédilection jusqu’à présent et il ne pouvait pas résister. L’aventurier réussit à faire racheter son ancien mais pas à beaucoup. Il acheta l’arc, grognait en voyant son argent passé dans la main du gérant qui souriait. Il avait de quoi sourire parce que vu le prix… Sa nouvelle arme prise, il s’en alla.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oshitari Kenya
No Speed No life
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 27
Localisation : en trins de jouer de la batterie

MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    Mer 27 Fév - 15:31

"Tu vois vieux bouc, même lui la trouve chère." Fit remarqué le châtain.

Kenya devait trouvait n'importe quel moyens pour faire baissé le prix de cette petite merveille, ruse et mensonge pour faire baissé le prix ne marcherait surement pas, il connaissait son père et sa façon de faire, impossible de le dupé avec ces méthodes là, il demanda donc à faire examiné son épée à lui pour voir combien il la lui prendrait et comme il s'en doutait c'était très peu, même pas la moitié de ce bijoux de forgeron, pas étonnant elle était vielle et lui déjà ne l'avait pas eut neuve à son commencement dans sa vie d'aventurier, il fallait qu'il trouve autre chose, mais là claqué toutes ces économies pour une arme c'était vraiment trop, impossible qu'il en arrive là, sinon sa serait finit pour son rêve d'oeuf de phénix, quoi qu'il avait déjà jeté l'éponge pour ça au fond. C'était fort dommage pour cette lame magnifique mais là il ne pouvait pas se l'offrir, pas avec son petit salaire actuel qu'il gagnait grâce à ses quêtes, non il ne pouvait que refusé de la prendre, le vielle homme lui sourit en lui déclarant qu'après le marché il retournerais dans leurs village natale et qu'il n'en bougerait pas, l'épée ne serait surement pas vendu ou il en aurait une nouvelle d'ici qu'il puisse se l'offrir.

Le châtain soupira et reposa l'arme puis partit à la recherche du plus jeune, ou était il donc passé? Mais le cris de la griffone se fit entendre, d'accord il était partit un peu loin quand même, le plus âgé marcha donc rapidement dans les allées du marché et vit finalement le plus jeune au loin en trins de visé avec son arc, non ce n'était pas son arc tiens, un nouveau? En vu de la tête de l'homme du stand il semblait espéré le vendre oui! Lui continua de marché pour se rapproché et sentit son sac se faire agrippé, qui osait donc lui volait son bien? Il se tourna rapidement et pu voir qu'il était passé trop prés d'un stand d'animaux exotique et qu'un petit dragon avait prit son sac en otage dans sa bouche de bébé. Il sourit donc et lui fit une pichnette sur le museau pour le faire lâché puis reprit sa route.


"Tu t'es ruiné on dirait en vu de ta tête, tu as négocier j'espère." Demanda le châtain en ébouriffant les cheveux du plus jeune.

Le pauvre, en vu du prix affiché sa avait du lui faire mal devoir lâcher autant d'argent d'un seul bloc, quoi qu'il n'avait plus son ancien arc, il avait du le revendre pour faire un apport supplémentaire mais sa n'aurait jamais valu la moitié du prix du nouveau, mais en même temps un bon archet avec un mauvais arc sa ne faisait pas long feu. Mais bon si il avait trouver son bonheur tans mieux pour lui, Kenya lui avait eut son ascenseur émotionnel et sa lui suffisait presque mais bon peut être que dans la journée il allait trouver son bonheur, il n'y croyait pas trop mais qu'importe. Ils reprirent tout deux leurs chemin et Kenya sentit de nouveau devant le même stand encore une fois le petit dragon qui avait agrippé sa veste. Le châtain siffla donc à Kin-chan pour l'avertir qu'il s'arrêté et se mit accroupit devant la petite cage.

"Je peux tout vous dire jeune homme alors ce dragon c'est......" Commença le vendeur enthousiaste en s'approchant.
"Une dragonne d'air, c'est une petite fille éclose y'a quoi.... Une semaine." Coupa Kenya en regardant l'animal.
"Il est agressif faites attention." Suggéra le vendeur sur ses garde.
"Un dragon d'air n'est pas agressif a moins qu'on le cherche." Grogna Kenya.

Il passa sa main dans la cage et laissa la petite bête lui mordillé la main, non ce dragon n'était pas agressif mais magnifiquement adorable, comme tout les dragons d'air il était blanc avec de la fourrure sur tout le corps, un pelage doux et très fin, des ailes en plumes blanches, deux pâtes arrières avec de bonnes griffes noir et deux pâtes avant plus petite, ces dragons volaient et marchaient sur deux pâtes jamais sur quatre après tout. Deux petites cornes noir sur le front perdu dans une crête de fourrure plus épaisse noir. Quand aux yeux, de magnifiques yeux bleu marine comme les siens, une magnifique petite princesse dis donc. Kenya se sentait rêveur en la regardant, dans sa région il n'y avait que des dragons de feu et de terre, ceux d'air et eau étaient rares et tous domestiqués, seul dans ce genre de marché il était possible d'en trouvé. Elle devait être agressive car elle n'aimait pas le vendeur, il ne semblait pas dragonnier et de ce fait il avait du volé l'oeuf à une mère en balade.= ou morte qui sait. Des tonnes de gens étaient passé avant lui devant cette cage mais elle n'avait attrapé que son sac et sa veste à lui. D'un seul coup le châtain décida qu'il était tans de partir et à peine fut il debout après avoir retiré sa main que la dragonne se mit à gémir en s'agitant dans sa cage. Ce regard pleins de détresse le fit ceder.

"Bon combien pour celle-ci?" Demanda Kenya en se grattant la tête agacé d'être si faible.
"C'est dur à élevé un dragon." Fit remarqué le vendeur dubitatif en montrant le prix sur la cage.
"Je la prend." Annonça le châtain en sortant l'argent.
"Vous êtes sur jeune homme?" Demanda l'homme.
"J'ai dis que je la prenais!" Lança le garçon agacé.

Au passage il acheta le gant long qui lui permettrait d'apprendre à volé à son dragon sans qu'il ne lui déchiquette le bras avec ces griffes. Cet homme était bon commerçant et lui avait offert directement l'objet, voyant le prix de la dragonne qu'il avait pourtant baissé, après tout elle était invendable d'après lui, un amateur, tout les dragons étaient comme ça petit avec les inconnues, les idiots ne devraient pas en vendre, sa éviterait que les gens en fasse n'importe quoi, ce mec était incapable de donnait un seul conseil juste et Kenya ne cessait de le reprendre à chaque fois, il était née au pied de la montagne des dragons, il s'y connaissait donc comme tout les gosses élever là bas. Il sortit la princesse de la cage et la laissa monté le long de son bras pour venir jusqu'a son épaule, frottant son visage tout doux contre sa joue. Ses économies pour son futur phénix venaient de s'envolés en fumé, horrible mais en regardant la petite dragonne il ne regrettait rien du tout.

"Je suis faible vraiment." Soupira Kenya en la caressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Kenya X Kintaro] La vie d'aventurier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ednoc le vertueux [Aventurier]
» Le Kenya et Moa...
» Brennan Rox [Aventurier & Herboriste]
» Gurth Dum Hangus [Vendeur & Aventurier] [Validé]
» Nym Héliastori [ Aventurier / Ecrivain ][Validé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prince Of Tennis RPG ::  :: Une autre histoire-